Snakisms

snakismsSnakisms (Browser)
Pippin Barr

 

Pour expliquer les ismes complexes, rien de vaut des images simples. Tenez, un serpent par exemple. La Bible ne s’en est-elle pas servi pour illustrer le tentationnisme, les textes des pyramides pour l’infinisme, le bouddhisme tibétain pour l’aversionnisme ? Et quid de Snake Democracy qui nous donne depuis quelques années une belle leçon d’abstentionisme ?

 

Snakisms reprend lui aussi le gameplay du célèbre Snake, mais le détourne de 21 manières différente, 21 façons d’illustrer ludiquement les grands ismes de notre monde. Cette idée pourra rappeler les exercices de style de Snakes on a Cartesian Plane, mais à la différence de ce dernier, Snakisms ne cherche pas tant à inventer de nouveaux gameplays funs à base de serpents qu’à nous faire sourire. Le « fun », c’est de comprendre les traits d’esprit de l’auteur, oscillant entre l’efficace et le brillant. Dans Snakisms, chaque élément à l’écran, chaque brique de gameplay, n’existe que dans le but d’illustrer un propos. Un bel exemple en somme de ludo-narrativisme.

Un commentaire sur “Snakisms

  1. Charles de Goal dit :

    L’entrée « romantisme » est poignante. J’y ai versé une larme sur toutes les minutes perdues à essayer ces jeux tartonunuches que l’époque nous inflige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *