Interlocked

Interlocked (Browser)
Nikita Leshenko

 

C’est amusant les langues parfois. En réalité, c’est toujours amusant, mais on est simplement trop habitué pour s’en rendre compte.

Prenons Interlocked par exemple, un adjectif qu’on pourrait traduire en français par « emboité ». le préfixe « inter » viendrait évidement du latin « inter » qui signifie « entre », quant à locked, cela proviendrait du vieil anglais « lucan », qui signifie fermer (Online Etymology Dictionary). Mais « lock », c’est aussi une boucle de cheveux. Dans l’absolu, on pourrait donc tout aussi bien traduire « Interlocked » par « entrecheveuxboucler » et rien que ça, déjà, c’est magique.

 

Mais le débutant en version, celui qui n’a encore appris à différencier ses faux amis des vrais pourrait simplement le traduire par « Interloqué », et il faut reconnaître que les deux mots ont plus que des similitudes. Pourtant, l’étymologie en est toute différente, et si, selon Littré, l’« inter » est bien le même, « -loqué » proviendrait quant à lui du ltain « loqui », parler. Interloquer, ce serait donc étymologiquement être coupé au beau milieu d’un discours, « -Permettez que je vous interloque, mais il me semble avoir repéré une erreur dans vos propos… ».

 

Et voilà qu’un jeu appelé Interlocked nous interloque! La boucle (de cheveux) est bouclée, annonçant paradoxalement le début de mon discours :

 

 

Interlocked est ce qu’on appelle communément dans la langue du joueur un « puzzle », mais le mot puzzle nous rappelant bien trop souvent à nous français ces foutues pièces manquantes, et ces angles que l’on arrive à relier, on préférera parfois les appeler « jeux de réflexion » ou encore, casse-têtes.

Pour le coup, on ne saurait trouver meilleure description tant Interlocked reprend la structure des casse-têtes en bois (dont je sais que certains ici sont friands). Deux différences majeures pourtant : Il ne s’agira pas ici de reconstruire une structure, comme c’est souvent le cas, mais de la défaire. Et ne pouvant ici manipuler l’objet, la chance n’a pas sa place, et seules vos facultés d’observation et de représentation dans l’espace pourront vous être utiles.

 

Certains pourront regretter le plaisir de la manipulation, à ceux là, je suggèrerais d’arrêter les jeux vidéos, blague à part, je leur ferais aussi remarquer qu’Interlocked produit un effet bien différent que ses ancêtres en bois. Alors qu’on a tendance à s’exciter sur les casse-têtes, à enrager de ne pas voir la solution, on se comportera de manière beaucoup plus calme sur Interlocked. D’abord parce qu’il ne nous est pas permis de « forcer » (enfin, vous pouvez toujours essayer, mais c’est votre ordinateur qui en paiera le prix), ensuite parce que l’auteur à eu l’idée judicieuse d’accompagner le jeu d’une musique zen et relaxante, quelques notes de piano à la volées pour booster votre patience.

 

Interlocked se jouant à la souris, il vous permettra de plus de vous occuper e l’autre main, chose qu’un casse-tête traditionnel interdit. Vous pourrez ainsi boire votre décoction de valériane (pour les plus sages) ou fumer votre cigarette (pour les moins sages) afin de vous aider à combattre le stress.

 

Enfin, quand un casse-tête, une fois résolu, finit par prendre la poussière sur une étagère, Interlocked saura vous occuper un bon moment pour peu que vous en ayez la patience, puisque ce n’est pas moins de 20 casse-têtes qu’il propose, avec une difficulté croissante pour ne pas dérouter les moins dégourdis, ainsi qu’un mode challenge, pour les résoudre à nouveau avec un temps et un nombre de mouvements impartis.

 

Vous l’aurez compris, classer ce jeu dans la catégorie « 20 minutes » est en fait un énorme piège.

 

Suite aux considérations lexicales de l’introduction, qui soit dit en passant, n’étaient point innocentes, je me dois aussi de vous faire part d’une info : Je me suis attelé à la traduction française du jeu de Ben Chandler « Airwave ». Ceux qui n’ont pas pu en profiter pour des raisons linguistiques le pourront désormais, quant à ceux qui ne l’ont pu pour des raisons matérielles : Désolé, je ne peux rien faire pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *