Inside a dead skyscrapper

Inside a dead skyscrapper ( Browser)
Paolo Pedercini

 

En 1978, Georges Perec l’oulipien écrivait Je me souviens, liste de 480 souvenirs précédés de cette même phrase du titre.

En 1998, Hervé le Tellier, oulipien également, écrivait Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable hommage à Je me souviens, et constitué de 1000 réponses à la question « A quoi tu penses ? »

En 2010, Paolo Pedercini, que nous pourrons qualifier d’oujevipien,  réalise Inside a dead skyscrapper , où, plutôt que de découvrir les pensées d’un même homme, on interroge les pensées d’une foule d’individus.

La filiation est peut-être fantaisiste, mais ça me fait plaisir.

 

 

Equipé de votre gadget hyper sophistiqué, vous êtes donc charger d’interroger le cortex d’inconnus dans la rue d’un New York fantasmé. Observez l’évolution de leur pensée quand une catastrophe se produit sous leurs yeux et faites en rapport à votre chef.

 

Inside a dead skyscrapper est un jeu promotionnel pour  le musicien Jesse Stiles, mais ayant été confié à Paolo Pedercini, il ne pouvait en ressortir que quelque chose de beau des original.

Dans ce jeu, d’ailleurs, Pedercini s’auto-référence clairement : les graphismes du premier tableau rappelant à coup sûr Everyday the Same Dream. Clin d’œil gratuit, ou adoption comme marque de fabrique de la vie panoramique ?

Quoiqu’il en soit, Inside a dead skyscrapper est un jeu particulièrement réussi pour sa taille et son ambition. En si peu de temps de temps et d’espace, Pedercini parvient à mêler l’absurde au tragique, donnant par là même naissance à la comédie, et saupoudrant le tout d’un peu de philosophie.

J’ai compté quatre différentes « conclusions » en explorant le jeu, à vous de les découvrir.

 

Quand au morceau de Jesse Stiles, « The building », eh bien…je ne suis habituellement pas friand de ce genre de pop electro, mais ce jeu m’a donné envie d’en d’écouter d’autres morceaux de cet auteur.

Pari promotionnel réussi.

 

Un jour, tous les clips MTV disparaitront de la surface de la Terre et seront remplacés par des jeux de Paolo Pedercini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *