Surprise Bullfight

Surprise Bullfight (Browser)
Messhof

 

 

Pour ou contre la tauromachie ? Spectacle ou barbarie ? À ce dilemme qui sépare l’espèce humaine en deux, Messhof vient apporter une réponse qui mettra tout le monde d’accord : La tauromachie, oui, mais seulement si celle-ci est pratiquée par des gnomes dans le but de fournir au dernier géant de la forêt des cœurs de taureau, seul aliment qui puisse le garder en vie.

 

 

Surprise Bullfight se présente comme un jeu d’action-aventure vu de haut, similaire par exemple aux premiers Zelda, mais en lieu d’un bête bouclier et d’une banale épée, c’est d’une véronique et de banderilles dont nous serons équipés. Deux actions sont ainsi à notre disposition : l’esquive (la passe de cape) et l’attaque (la pose de banderilles). Ce gameplay pourra sembler assez traditionnel et pourtant, il nécessitera un nouvel apprentissage, car on n’affronte pas les taureaux comme on affronte les kobolds. La tauromachie est un art qu’il ne faut pas prendre à la légère.

 

Les amateurs de corrida trouveront leur bonheur dans ce jeu sanglant et spectaculaire, mais ses détracteurs aussi, car cette fois, le taureau a toutes ses chances. Peut-être pas le taureau rouge, un peu poussif, mais le bleu, plus agressif, le noir, enragé, ou ceux qui suivent, pourront assurément encorner vos gnomes et les laisser pour morts au milieu de l’arène.

 

Pour qui aura finalement assimilé l’art de l’esquive, Surprise Bullfight se révélera particulièrement gratifiant, pour les autres n’ayant pas trouvé le courage de suivre cet apprentissage, il demeurera une expérience plaisante et singulière comme on aimerait en voir plus souvent.

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Le concept et la réalisation de ce jeu sont assez délirants. Ça a donné une crise de rire à ma copine.

    Détracteur de la corrida pour ma part, je dois admettre que le jeu est vraiment bien réalisé et outrageusement original !
    Assez grisant, ce n’est guère qu’au moment où l’on s’arrête qu’on se rend compte de l’absurdité de la quête à laquelle on vient de s’accrocher.

    Bon jeu et bonne expérience, en effet ^^

    PS : Je ne pense pas que les détracteurs de la corrida se contentent de réclamer « une chance » pour le taureau 😉

  2. admin

    Tu devrais essayer les autres jeux de Messhof alors, il y a toujours ce côté barré et cette réalisation soignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *