Just another sketch on the wall

just another sketch on the wallJust another sketch on the wall (Browser [Unity], Windows, Mac, Linux]
Team Flare

 

Qui n’a jamais fait courir ses doigts sur un muret ? Qui ne les a jamais fait sauter de plate-forme en plate-forme, glisser le long des rampes, tomber dans des crevasses pour se rattraper in extremis à un bout de grillage tout en faisant les bruitages avec la bouche ? Just another sketch on the wall c’est ça, c’est exactement ça.

 

Issu de la Ludum Dare 32, Just another sketch on the wall n’a pas décroché une seule médaille, et c’est bien dommage, car il en aurait au moins mérité une en graphismes, et une autre en innovation. Je lui décerne pour ma part celle de l’innovation dans les graphismes, car je n’avais encore jamais vu pareille technique employée dans un jeu de game jam.

 

Just another sketch on the wall consiste à diriger un petit personnage dessiné en 2D dessiné dans un décor 3D qui est quant à lui bien réel. Il ne s’agit pas de photos, de vidéo ou de stop-motion, mais d’un morceau de mur entièrement modélisé d’après photo pour un résultat si criant de réalisme que même Skyrim moddé à mort ça ressemble à un jeu Nintendo 64 à côté (quoi j’exagère?). La performance technique est admirable (on peut d’ailleurs voir quelques images du processus ici), mais le reste du jeu a également été réalisé avec goût et intelligence, adoptant des sons à la bouche pour accentuer cet effet de jeu d’enfant et donnant aux graphismes additionnels l’air de stickers muraux pour ne pas jurer avec le background.

 

Il n’y a finalement dans Just another sketch on the wall que le gameplay qui pèche : entre le platformer et le point&click (combiner tel objet sur tel autre), celui-ci parvient à être original sans être vraiment intéressant. Mais ça n’a pas beaucoup d’importance : d’habitude, les jeux un peu creux mais qui nous en mettent plein la vue, ce sont des productions AAA à 70€. Pour une fois que c’est un petit jeu indé gratuit réalisé en 78h par une équipe de quatre personnes, on ne va pas se plaindre !

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Wuthrer

    Franchement, Waouw.

    J’adorai clairement voir ce que les devs seraient capables d’en faire sur une plus longue durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *