Dicey Dungeons

Dicey Dungeons (Browser)
Terry Cavanagh

 

L’être humain a du mal à se représenter le hasard dans les jeux vidéo. Une frappe à 30 % qui touche, et on se sent béni par les dieux, une frappe à 90 % qui manque et on crie au scandale, à l’injustice. Même avec un master en mathématique, on se laisse facilement berner par les chiffres et par nos propres attentes, mais il existe un moyen de remédier à ça : le dé.

 

Les dés nous sont familiers. Nous en avons tous tenu, sous-pesé dans nos mains. Par l’experience empirique de centaines, milliers de lancer, nous avons une idée assez précise des probabilités de résultat. Les dés ne trompent pas, ou du moins, nous ne nous trompons pas à leur sujet, et c’est peut-être pour ça qu’ils sont les héros de Dicey Dungeons.

 

Troisième projet commercial de Terry Cavanagh (c’est en tout cas ce qu’il a annoncé), le prototype de Dicey Dungeons est actuellement en accès libre et gratuit, et il a déjà de quoi nous occuper une heure ou deux. Dicey Dungeons obéit à la plupart des règles du rogue-like mais se démarque par l’originalité de son système de combat. Chaque arme et pièce d’équipement dispose d’un pouvoir différent qui ne peut-être activé qu’à l’aide de dés : celle-ci nécessitera un 5 ou plus, celle-là un 3 ou moins, celle-ci une paire, cette autre une somme supérieure ou égale à 10…Toute la stratégie vient donc de la gestion des dés obtenus, comme dans un Tharsis endonjonné.

 

Mais une seconde couche stratégique vient s’ajouter à Dicey Dungeon : allez-vous choisir d’attendre le jeu complet ou allez-vous vous jeter sur ce prototype au risque de vous gâcher un peu un plaisir futur ?

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Terry is god.

Laisser un commentaire