Frequon Invader

Frequon Invader (Windows/Mac)
Arch D. Robinson

 

Voilà un jeu qui va nécessiter quelques explications (et peut-être un cachet d’aspirine). N’ayant pas passé mon agrégation de mathématiques, je crains de ne pouvoir réellement expliquer le procédé de Frequon Invader mais je vais essayer, car les mathématiques étant une des bases de l’Oulipo, elles se doivent de prendre place au sein de l’Oujevipo.

Pour commencer, je tiens à préciser qu’Arch D. Robinson, l’auteur, semble un grand malade de mathématiques. Je ne suis pas parvenu à savoir ce qu’il faisait dans la vie (en fait si, mais je n’ai rien compris) mais il a écrit plusieurs essais sur les maths, a programmés plusieurs logiciels bizarres dont le commun des mortels ne peut saisir l’utilité et il creuse pour Halloween ses citrouilles de raçines carrées et de fonctions étranges.

Avec ça le décor est donné : Frequon Invader est un pur jeu mathématique (ce qui ne signifie pas qu’il faut connaître les maths pour y jouer, mais seulement pour en comprendre le fonctionnement)

Frequon Invader est un shoot’em up. Bon à savoir, ça ne saute pas aux yeux dès le premier abord. Il faut donc stopper l’invasion des « frequons » pour protéger la Terre ou trouver la démonstration du théorème de Fermat, peu importe, le jeu se passe de background, et il fait bien.

La petite différence avec un shoot’em up habituel, c’est que les combats ne se déroulent pas dans l’espace (et par là je n’entends pas l’espace intergalalactique, mais l’espace, la 2D.) mais dans le domaine de Fourier.

 

Qu’est ce que le domaine de Fourier?

Je n’en sais foutrement rien, un tas de chiffres et de signes mathématiques retranscriptibles en un spectre optique qui fait mal aux yeux.

Tout ce que j’ai pu comprendre, grâce aux indications de l’auteur, c’est que les frequons ne sont donc pas représentés par des cibles dans l’espace, mais par des fréquences colorées. Incarnant nous même une fréquence de polarité opposée nous devons trouver le point sur lequel les deux fréquences s’interfèrent afin de détruire le frequon.

Dit comme ça, ça a l’air super chiant. Mais c’est loin d’être le cas.

Bien sûr vous me direz : « comment je fais pour trouver le point en question »?

A vrai dire je n’en sais rien…et pourtant, c’est facile et étrangement intuitif.

Commencez par le mode entrainement (File : Training) et choisissez de montrer les points en question (Invaders : Peek). Vous vous familiarisez ainsi avec ce spectre psychédélique.

Ne vous occupez pas de ce qui se passe à gauche de l’écran : Le radar en bas à gauche ne semble pas servir à grand chose (si ce n’est à rien) et les rectangles qui défilent de haut en bas sur le fond noir ne servent qu’à vous indiquer le temps qu’il vous reste pour débusquer le frequon. Concentrez vous sur le spectre.

Quand vous serez prêts pour l’expérience, retirez le mode Peek, et prenez votre temps. En moins d’une minute, vous vous surprendrez vous même, et serez prêt pour le grand saut en mode normal. (cela dit, demeurer en mode entrainement et changer les paramètres (nombre et vitesse des frequons) suffit pour passer du bon temps, si on peut appeler ça ainsi…).

Vous verrez, Frequon Invader vous semblera vite attractif, et vos yeux prendront un plaisir masochiste à décrypter ces lignes de couleur. Laissez-vous donc surprendre par votre propre cerveau.

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Wow! C’est impressionnant! on a l’impression que le jeu veut nous faire comprendre un nouveau système de perception dans un environnement différent de celui auquel nos sens sont habitués

1 Pingback

  1. Brus | L'OUJEVIPO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *