Her Garden

her gardenHer Garden (Windows, Mac, Linux [Love2D])
Gaeel

 

Après O’Reilly qui nous proposait d’admirer une montagne sur notre écran d’ordinateur, Gaeel nous propose d’y faire pousser un jardin. Loin d’être « idle » cependant (c’est à dire dépourvu d’interaction), Her Garden nous permettra d’aménager ce jardin à loisir, d’y faire pousser des fleurs, d’y déplacer torches et cailloux…et d’aller chercher des graines dans d’autres dimensions…

Ah, ça y est : je sens que j’ai votre attention.

Loin d’être une ennuyeuse simulation de jardin, Her Garden est…autre chose. Quelque chose de neuf, d’indéfinissable, mais surtout, de beau, fichtrement beau !

 

Un peu comme l’excellent Starseed Pilgrim, Her Garden se divise en deux mondes : Le premier, « home », où l’on prendra sagement soin de nos plantes, et le second, « Away », composé en fait de multiples dimensions, semblables à la notre, mais jamais tout à fait, où l’on recueillera les graines de nouvelles espèces. Ces mondes ne sont éclairés que par de trop rares torches. Rapprochées, celles-ci illumineront les lieux, faisant éclore les fleurs et scintiller la pelouse. Isolées en revanche, elles peineront à percer l’obscurité et feront tout au plus office de balises. Notre portail nous permettra de sauter d’un monde à l’autre à loisir, mais il nous sera impossible de prévoir dans quelle dimension on va tomber.

 

L’idée de cultiver notre jardin secret est attrayante en soi, mais ce qui fait tout le charme de Her Garden, c’est le mystère dont il regorge. On se satisfera un temps de notre étroit jardin. On le bichonnera, on partira à l’aventure pour ramener de nouveaux spécimens, on attendra patiemment que nos fleurs éclosent et forment de nouvelles graines…mais la pénombre toujours finira par avoir raison de notre curiosité.

 

Qu’est-ce qui se passe, là-bas, dans l’ombre ? À qui appartiennent ces jardins parallèles que nous avons sans vergogne pillés ? Et si nous sommes seule ici , qui a planté ces torches en cercle ? Qui a déplacé ces rochers dans notre propre jardin ? Quelle bonne âme est allée, par pur amour du beau, éclairer tout là-bas cet arbuste isolé ?

 

C’en est trop ! Il nous faut savoir !

On délaisse le jardin, on se saisit de torches, on les sème en ligne pareil au Petit Poucet, et puis on abandonne l’idée de revenir au portail : pas assez de torches. En déplaçant celles-ci une par une vers l’obscurité toujours plus profonde, on découvre les traces d’une civilisation perdue, ou les bords d’un monde en train de s’effriter. On veut pousser plus loin, mais nos torches ne parviennent même plus à éclairer nos pieds. Nous voilà seule, au milieu de rien, sans aucune idée de comment revenir.

 

On repense alors au temps frivole de l’ignorance, de l’insouciance, et de notre jardin.

6 commentaires sur “Her Garden

  1. Flap dit :

    Salut ! Bravo pour le nouveau site (petit écrit un peu gros ?)
    Une question sur « Her Garden » : pensez-vous que toutes les graines poussent mieux si on les plantes à la lumière ? Peut-être que certaines ont besoin d’ombre…

  2. Pierrec dit :

    C’est l’impression que j’ai eu…mais c’est peut-être plus complexe en effet. Pour ce qui est du texte écrit gros, un petit CTRL – devrait régler le problème (il suffit de le faire une fois, puis le navigateur enregistre normalement)

  3. Non, non, c’est beaucoup plus simple en fait…
    Les graines poussent si on les plante, la lumière ne change rien du tout (mais merci de la bonne idée pour une nouvelle version)

    Les mondes parallèles sont en fait les jardins d’autres joueurs, et les autres joueurs peuvent visiter notre jardin et déplacer nos cailloux et balises, ainsi qu’y planter des graines. (Ce n’était peut-être pas clair)

  4. dit :

    Ce jeu me fait très envie mais :
    Error
    Syntax error : myWorld.lua.1 : unfinished string near « .’

    Traceback

    [C]: at 0x005f180
    [C]: in function ‘require’
    main.lua.67: in function ‘load’
    [C]: in function ‘xpcall’

    Je suis sur mac. J’ai testé la version postLD.
    L’autre me pond la même erreur, mais ligne 63.
    En commentant la ligne 67 de main.lua, une autre erreur fait son apparition :
    game.lua.59: attempt to concatenate global ‘ldID’ (a nil value). J’ai arrêté la bidouille à ce stade.

    Je crois que c’est un problème de requête serveur.
    Comme je ne m’y connais ni en serveur ni en lua, j’ai besoin d’aide 🙂

  5. Kevin Bradshaw dit :

    Malheureusement le serveur n’est plus actif, une chose de plus que je dois ajouter à ma liste de choses à faire.

    Her Garden était mal optimisé déjà pendant LD, la version post-LD ne faisait que corriger quelques bugs d’affichage, mais il y a d’autres problèmes que je n’avais pas le temps de gérer sur le moment.

    J’ai donc pas renouvelé mon hébergement, je ne pensais pas que quelqu’un y rejouerait.

    Une « suite » est prévue, après tout ce jeu représentait un test d’éléments gameplay et techniques pour une version plus aboutie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *