HOPS

HOPS (Browser)
Maxime Binette (Kapser)

 

Les joueurs windows se rappellent peut-être de Saut, un one-button platformer qui consistait à utiliser la seule commande saut pour traverser des séries de niveaux épurés. Ils se réjouiront alors de savoir que Maxime Binette lui a concocté une suite : HOPS.

Les joueurs mac et linux apprécieront quant à eux de savoir que ce nouvel opus tourne sur navigateur et pourront enfin découvrir cet intelligent gameplay.

 

 

 

À vrai dire, HOPS ressemble moins à une suite qu’à une version améliorée de Saut. Il faut rappeler que ce dernier avait été réalisé en un week end seulement, malgré sa grande qualité il ne s’agissait que d’un prototype, d’un brouillon.

HOPS gagne ainsi en fluidité, en bande son (composée par Kevin MacLeod) et sa difficulté me semble généralement mieux dosée. D’autre part, les éléments qui faisaient le charme de Saut n’ont heureusement pas bougé d’un poil : on retrouve donc les graphismes épurés, la bichromie, cet effet d’ombres chinoises, et bien évidemment son gameplay.

 

Pour rappel, le personnage de Saut (et par conséquent celui de HOPS) ne peut pas courir. Les saut deviennent donc son seul moyen de déplacement, et le joueur doit alors bien doser ceux-ci, se rapprochant des bords à l’aide de petits bonds, traversant les fossés à l’aide de grands saut élancés.

 

Étonnement, ce gameplay parvient à devenir hardcore sur les niveaux avancés, tout en demeurant extrêmement relaxant. Une alternative zen aux jeux de courses d’obstacle du type Canabalt.

 

Un commentaire sur “HOPS

  1. dit :

    Rhaaaaaaaaaaaaaah !
    Les derniers niveaux m’ont fait pester presque autant que le Cotton Candy World de Super Meat Boy. Et sans manette, je ne sais pas si j’y serais arrivé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *