Saut

Saut (Browser, Windows)
Kapser

 

Le choix du titre est un moment important dans la création d’un jeu. Difficile d’exprimer toute l’essence d’un jeu en quelques mots. Kapser pourtant, ne s’en sort pas si mal avec Saut, un jeu qui consiste tout simplement à sauter. A jeu minimal, titre minimal.

 

Saut est un one-button game de plateforme réalisé en un week end dans lequel un personnage peu identifié doit simplement franchir des fossés et éviter des obstacles.

 

Ça ne vous rappelle rien? Cette brève description pourrait tout à fait être celle de Canabalt, et c’est sans doute ce qui fait le plus de tort à Saut.

Il n’est pas facile de naître dans l’ombre d’un jeu qui a fait autant d’émules.

 

 

Pourtant, Saut n’a strictement rien à voir avec Canabalt.

Alors que Canabalt est un jeu basé uniquement sur les réflexes, Saut est un jeu de rythme et de dosage.

Autrement dit, alors que Canabalt est un jeu à score, Saut est un vrai jeu de plateforme.

Autrement autrement dit, alors que Canabalt se concentre sur le temps (sauter au bon moment), Saut se concentre sur l’espace (sauter à la bonne distance).

 

S’il me devait choisir entre les deux, je crois que je prendrais Saut. Non seulement car je suis toujours sous le charme de la bichromie et des ombres chinoises qui sont pour moi le meilleur type de graphisme dont peut bénéficier un jeu vidéo, mais aussi car, en se déclinant sur plusieurs niveaux, plusieurs mondes, Saut donne la satisfaction d’avancer, et par là même, de moins perdre son temps (ce qui est évidemment complètement faux.)

 

Avec son gameplay minimaliste, Saut bénéficie tout de même d’une grande richesse (Wall jumps, double sauts et mérite qu’on s’acharne un peu, rien que pour découvrir toutes ses surprises. Sa difficulté fait tout de même regretter qu’il n’y ai pas un système de sauvegarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *