Even the Stars

Even the Stars (Browser [Unity])
Pol Clarissou

 

 

L’espace est essentiellement constitué de néant, et Even the Stars nous le fait bien sentir. Dans ce jeu d’exploration conçu pour la Space Cowboy Game Jam, il n’y a pas grand-chose à explorer…ou plutôt si : l’immensité, mais une immensité désespérément vide.

 

Ici, les commandes se tapent au clavier, comme dans les bons vieux jeux d’aventure textuels, mais inutile de se creuser là tête à trouver de nouveaux verbes : ceux-là n’excèdent pas la dizaine : Warp, stop, go, disembark, stay, leave…L’essentiel d’Even the Stars consistera surtout à taper des coordonnées à six chiffres au hasard et de se laisse porter de planète en planète, quand on a encore la chance d’en trouver.

 

Parfois, on trouvera une épave de vaisseau, un arbre, un volcan, ou encore les ruines d’une civilisation disparue, mais jamais ces découvertes n’auront la moindre influence sur notre solitude. Et puis soudain…une ville ! Enfin ! Des gens ! Du monde ! De la vie ! Mais non, trainer avec d’autres humains n’apporte guère de satisfaction. Notre solitude est choisie, et il va falloir nous y habituer.

 

Une fois compris que nous n’avons ni de but ni de destination, il ne nous reste plus que le voyage, et les rares découvertes qui le composent suffiront à nous faire taper warp, encore et encore. On essaiera d’abord des chiffres au hasard, puis notre date d’anniversaire peut-être, pour voir si un cadeau nous y attend. Mais viendra un moment où il faudra nous arrêter, où l’on se sentira trop vieux pour ces conneries. Alors on se cherchera une petite planète déserte, on s’installera près d’une forêt ou de piliers de cristaux, et on passera ici nos derniers jours, convaincus d’avoir eu une vie bien remplie.

 

← Previous post

Next post →

7 Comments

  1. 23 23 29

  2. Pour info, on peut guider le vaisseau sur les planêtes avec la souris

  3. admin

    Ha oui, j’ai oublié de préciser. Merci.

  4. fabien

    Bouh, j’avais donné les coordonnées d’une planète sympa. Mais tout est remis à zero à chaque partie…

  5. admin

    Ha mince! c’est vraiment dommage ça! L’auteur est vraiment passé à côté de quelque chose, c’aurait été génial de pouvoir s’échanger les coordonnées entre joueurs!

  6. fabien

    Hé bien, en fait sur son blog (sur TIG), il explique que c’est volontaire.

  7. tatsael

    Au bout de 21 planetes vides j’ai laché l’affaire… 🙁

Laisser un commentaire