the little girl nobody liked

the little girl nobody likedThe little girl nobody liked (Browser)
Deidra Kiai

 

Le langage de tout jeu vidéo est fait de 1 et de 0. The little girl nobody liked reprend cette binarité dans son gameplay et s’en sert pour raconter une demi-douzaine d’histoires. Sa narration en revanche est bien loin d’être binaire.

 

Il y a toujours à l’école une fille à qui personne ne parle. Elle reste dans son coin, ne s’habille pas comme les autres et ne partage pas leurs centres d’intérêt. The girl nobody liked est son histoire, et c’est à nous de l’écrire en choisissant à chaque étape de la cliquer elle, ou le groupe des autres filles. Chaque histoire pourrait s’écrire comme une suite de caractères : 00, 011, 0101…mais leurs issues sont loin d’avoir cette froideur informatique.

 

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises fins dans The little girl nobody like. Que des fins un peu tristes, témoins d’une cour d’école (d’une société?) qui ne sait pas trop quoi faire de la différence, et préfère la gommer ou l’ignorer plutôt que de la chérir.

 

Présenté comme une histoire pour enfant, avec sa musique entraînante et son voice-acting enjoué, The little girl nobody liked prend par surprise et touche droit au cœur, quand il ne fait pas ressurgir de mauvais souvenirs.

 

Via Pierre Chevalier

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Sympathique, mais dommage qu’il soit aussi court!

  2. Liligane

    Je le connaissais déjà celui là. Triste, c’est le moins qu’on puisse dire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *