Jeu d’influences

Jeu d’influences (Browser)
Florent Maurin, Julien Goetz, Luc Hermann,

 

 

Les médias nous manipulent, et eux même sont manipulés. Tout cela n’a rien de nouveau, mais malgré notre défiance et notre cynisme, nous avons souvent tendance à sous-estimer ces truquages. Le documentaire Jeu d’influences et le jeu qui en découle viennent rétablir un peu de vérité sur les communicants qui justement la construise et plus particulièrement les spin doctors, experts de la communication de crise.

 

 

 

Le documentaire Jeu d’influences est diffusé sur France 5 en ce moment même (il sera probablement en replay par la suite) mais c’est bien sûr son homonyme videoludique qui m’intéresse. Dans Jeu d’influences, nous incarnons Louis Esmond, PDG sans histoire jusqu’à ce que le suicide de son ami et associé vienne ébranler son entreprise, Habinat, ainsi que parasiter sa vie privée. Nous nous retrouverons alors plongés dans le monde de la communication de crise, accompagné d’un de ses brillants experts Patrick Luaud, et il nous faudra prendre les bonnes décisions pour sortir de ce gouffre…ou gravir cette montagne.

Jeu d’influences s’inspire ouvertement du Walking Dead de Telltales (« Nadia s’en souviendra »), et il faut bien reconnaître que côté narration, on a vu pires inspirations. Nous serons donc amenés à suivre calmement le cours de l’histoire, et à prendre de temps à autre des décisions qui l’impacteront. L’interaction reste limitée, mais comme dans The Walking Dead, l’importance des choix est avant tout psychologique : quel Louis Esmond désirons nous devenir ? Quel genre de stratège sommes-nous ?

Ces choix ne sont pas toujours évidents, mais notre Spin Doctor est là pour nous aider, documents vidéo à l’appui. Au cours de notre partie, nous aurons ainsi l’occasion d’en apprendre plus sur les stratégies de communication de la Société Générale, Findus, Costa Concordia ou encore Cahuzac lors des situations de crises qui les ont concernés.

Un serious game ne saurait cependant être réussi s’il ne cherchait pas aussi à nous divertir, nous amuser, ou, dans le cas de Jeu d’influences, nous faire frissonner. Il a donc fallu ajouter au gameplay et à l’aspect instructif un scénario bien ficelé, une ambiance graphique et sonore bien sentie et un poil de réel à travers des journaux TV et radio pour nous forcer à vérifier sur Google la non-existence de l’entreprise Habinat.

On peut bien sûr trouver quelques défauts à Jeu d’influences, en particulier certains choix un peu artificiels (« Décrochez le téléphone ? – Non – Finalement, je décidai de décrocher le téléphone malgré tout ») ou les trois jauges au fonctionnement pas toujours évident, mais il est encore rare de tomber sur un newsgame/serious game d’une telle qualité et efficacité, aussi, on se contentera d’apprécier.

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. Charles de Goal

    Très bon en effet, et assez étonnant.

  2. Cucu

    Mouaif. Scénario idiot. On nous met dans la peau d’un gars, et on prend des décisions « comme si on était lui », alors qu’on n’a pas toutes les pièces du dossier. Et quand on les a, on s’aperçoit que ses réactions (et son discours) sont complètement incohérents. J’y ai joué deux fois, la deuxième j’ai vu à quel point c’était un scénario « à la Lost » : cohérent localement, complètement incohérent dans l’ensemble, un foutage de gueule qui pourrit une bonne idée.
    Sans ce besoin maladif de pondre des « twist » bateaux, les auteurs auraient pu faire quelque chose de bien…

  3. Liliegane

    C’est pas mal, ça parle de communication, politique et montre des vidéos de vrais évènements. Un petit jeu sympa et éducatif quand on ne connait pas trop le milieu ou un bon moyen de donner l’envie de s’y intéresser. C’est une bonne initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.