diGuide

DiGuide (Browser)
Mysterarts (Arthur Prudent)

 

 

La première chose qui surprend en lançant diGuide, c’est la présence d’un tutoriel. Les jeux de Ludum Dare se dispensent généralement de ce genre de luxe, 48h obligent, mais l’auteur de diGuide a jugé bon de consacrer une ou plusieurs de ces heures précieuses pour l’en doter…c’est que ça doit être important. Suivons-le donc avec attention.

 

 

Coincés sur un astéroïde, nous jouons un chef de chantier, ainsi que ses dix seconds (« 10 seconds » *wink wink* vous pigez le truc?). D’accord.

Nous les plaçons à proximité des ressources pour qu’ils en extraient. Oui.

Chaque ressource à sa spécificité, la bleu permettant de survivre, la rouge de gagner des points, et la jaune de creuser plus vite. Jusque là…

Lorsqu’une ressource est épuisée, les ouvriers sautent sur eux même pour en trouver de nouvelles, mais une fois celles-ci trouvées, ils continueront à sauter sur eux même comme des idiots plutôt que de l’exploiter. Gné ?

Lorsque le guide ne creuse qu’une seule couleur, la production de cette couleur est augmentée de 50M. Oula…

 

Ça commence à faire beaucoup d’un coup. Mais les graphismes de diGuide nous rassurent : une simple grille ponctuée de cases numérotées rappelant celles d’un démineur, des personnages évoquant les pions d’un jeu de plateau (Tikal en particulier) : nous sommes en terrain familier.

Et c’est là que la magie opère, car malgré des règles que l’on peu juger complexes pour un jeu en 48h, malgré un gameplay plutôt novateur et ne se basant pas sur grand chose de connu, voilà que nous nous engageons confiant dans notre première partie, et que ma foi, nous ne nous en sortons pas si mal. Évidemment, nous ferons beaucoup mieux par la suite, après avoir recommencé 3 fois, 5 fois, 10 fois…mais c’est cette première partie qui restera la plus belle, parce qu’Arthur Prudent nous aura fait entrer dans son jeu comme dans du beurre, nous aura fait l’adopter dès le premier clic, quand pourtant cela n’avait rien de gagné. Une belle leçon de didactique.

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Arthur Prudent

    Hey,

    Merci pour cet article 😉

    Les règles me paraissaient assez simples pendant la phase de conception (mais je venais de couper tellement de features que le peu qui restait ne pouvait que me paraître simple). C’est quand j’ai commencé à me poser la question des explications que j’ai réalisé que ça n’allait pas être de la tarte ^^’

    Du coup, j’ai vite compris que j’allais être obligé de prendre du temps sur le tuto. Au final, c’est bien 2-3h qui ont du y passer…

    Une v1.1 est en cours de préparation pour essayer de corriger quelques défauts comme ceux évoqués ici, entre autre sur les feedbacks.

Répondre à Arthur Prudent Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.