Schrödinger

Schrödinger (Browser)
Myachin

 

 

 

De Schrödinger, on ne connaît généralement que le chat, cette image saugrenue originellement destinée à moquer un des aspects de la mécanique quantique. Mais c’est oublier que Shrödinger est aussi un des pères de cette mécanique quantique, et que son équation d’onde est encore aujourd’hui un des fondements de cette branche physique.

 

Voilà, c’est à peu près tout ce que je sais de Shrödinger, le reste, je l’ai appris dans ce jeu issu de la Ludum Dare 26, notamment classé 4ème en innovation.

Dans Shrödinger, on manipulera une fonction d’onde, de manière à la transformer tantôt en particule (plus rapide, et capable de collecter l’énergie quantique), tantôt en onde sinusoïdale (capable de contourner les obstacles). Ça se complique quand un trou noir est à nos trousses, et qu’il nous faut alors fréquemment changer de niveau d’énergie pour éviter de se faire rattraper.

 

Le résultat, c’est une sorte de runner assez surprenant, car une fois les mécanismes acquis, on se rend compte que ces changements d’états pourraient tout aussi bien être les actions d’un héros de platformer (sauter, glisser…). Et nous voilà donc en train de manipuler des concepts quantiques comme si on avait fait ça toute notre vie !

 

Minimaliste dans ses graphismes (on frôle la 1D), Shrödinger les complète par sa musique, qui évolue en fonction de nos actions. Intimement liés, ces deux créent une forte immersion, et il faudra bien prendre garde à ne pas se laisser hypnotiser par l’écran de game over.

 

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Sakutei

    WahoOo, ça ondoOoie, ça puUulse, ça tourniquoOotte, ça emberlifiquoOotte, j’adoOore.

    Par contre au bout d’un moment on gagne le jeu, c’est inattendu. On arrive au bout du générateur probabiliste ? ça c’est de la physique quantique ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.