SMS Leaks

SMSleaksSMS Leaks (Browser, mobile)
Hadrien Bibard, Pierre Chabiland et moi-même

 

Si vous vous demandiez ce que je faisais ce week-end (je vous imagine bien, le samedi soir, une bière à la main, avoir une petite pensée pour moi), sachez que je me trouvais à Nantes pour le Newsgame Hackathon organisé par Casus Ludi. Un événement durant lequel nous avons réalisé cinq petits jeux sur l’actualité, traitant de sujets aussi réjouissants que la « crise » des réfugiés, le réchauffement climatique, la stabilité du système bancaire ou la vente d’armes en Arabie Saoudite. Pour ma part, j’ai travaillé avec Hadrien Bibard et Pierre Chabiland sur SMS Leaks, une interprétation cynique de la gestion des réfugiés dans l’Union Européenne depuis le mois d’avril.

 

L’idée de départ, celle d’Hadrien, était de transposer le gameplay de Lifeline dans la politique européenne. Nous incarnons donc François, président de la France, et échangeons par texto avec diverses autres personnalités européennes (Angela, Jean-Claude, Matteo, Alexis…) pour tenter de régler (ou non) le problème des réfugiés. Nous avons ainsi imaginé les conversations officieuses qui auraient pu se dérouler en amont des décisions officielles, tout en respectant au mieux la chronologie des faits.

 

Comme nous n’avions que 24h et un sujet assez vaste à traiter, nous avons été contraints de privilégier la longueur à l’épaisseur. Le jeu est ainsi assez linéaire et deux parties devraient suffire à lire la grande majorité du contenu. Chaque partie en revanche dure une petite vingtaine de minutes, donc préparez-vous à vous immerger dans les dessous de la politique européenne.

 

SMS Leaks est jouable sur PC comme via mobile, mais certains navigateurs Android occasionnent des bugs de scrolling, utilisez donc Chrome pour éviter les mauvaises surprises.

 

J’en profite pour remercier toute l’équipe de Casus Ludi pour ce super événement, et serai ravi de lire vos retours sur SMS Leaks.

7 commentaires sur “SMS Leaks

  1. dit :

    C’est vraiment bien fichu ! Je ne suis pas en France depuis un petit bout de temps et je n’arrive pas souvent à me tenir bien au courant de l’actualité, je suis content d’avoir tout rattrapé de cette manière.
    D’autant que le jeu a beau être un petit peu long, il n’est jamais longuet et le rythme est suffisamment bien fichu pour ne pas ennuyer !
    Rythme qui est accompagné d’un humour sympa au premier abord, mais qui fait quand même rire un peu jaune quand on sait que la base de tout ça est vraie…

  2. dit :

    Pareil, j’ai bien apprécié l’expérience et rattrapé les quelques événements à côté desquels j’étais passé. Je suis même allé vérifier la véracité de cette histoire de migrant américain sur la fin, dans le doute !

  3. dit :

    Je suis déçu. J’ai vraiment trouvé l’expérience beaucoup trop longue. Si les premiers échanges peuvent être un peu drôles, la répétition accentue malheureusement la lourdeur du procédé. Partant, les dialogues ne sont pas du tout agréables à lire et font office de remplissage en attendant de pouvoir placer une donnée chiffrée comme on dit. On assiste alors à un échange de banalités, ce que dit Viktor pouvant être dit par Matteo ou J.-C (les moments de colère des dirigeants sont interchangeables par exemple). Il y a aussi quand même pas mal de fautes d’orthographe (« tu est » boudiou). Pourtant, le concept du leak des SMS et d’une réhumanisation des décideurs politiques (le plus haut trône du monde, le cul, tout ça) était une belle trouvaille. Mais je crois comprendre qu’avec la contrainte de temps, c’était de toute façon pas possible de conjuguer ensemble chronologie des faits, écriture des dialogues et choix multiples. En c’sens, j’espère que la rudesse de ma critique (qui n’engage que moi, les trois autres commentaires le montrent) sera pas trop violente.

    1. Pierrec dit :

      Merci pour ta critique. Avec le recul, je trouve aussi que l’expérience aurait pu être abrégée et densifiée, mais comme tu le fais remarquer, quelques 30 heures de jam ne permettent pas d’avoir ce recul, d’autant qu’il y avait la contrainte supplémentaire de la documentation, qui à elle aussi coûté beaucoup de temps. A voir si nous trouverons le temps et l’envie d’améliorer l’expérience. C’est loin d’être gagné cependant: plus nous attendons, moins le sujet sera actuel et donc moins le jeu sera pertinent 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *