Sonic Dreams Collection

sonic dreamsSonic Dreams Collection (Windows, Mac) [MOT DE PASSE: grandpa]
Arcane Kids

 

Sega a toujours été en avance sur son temps. Trop en avance même. C’est peut-être la raison qui l’a poussé à abandonner le marché des consoles et à pactiser avec l’ennemi. Prenez la Dreamcast par exemple : première console 128bits (2 ans avant la PlayStation 2), première à permettre la navigation sur Internet (8 ans avant la Wii), premières à intégrer un écran sur sa manette (14 ans avant la Wii U)…et encore, on ne savait pas tout ! Les prototypes de jeux Sonic découverts par les Arcane Kids dans un kit développeur de Dreamcast viennent confirmer le talent de visionnaire de la firme americo japonaise. On est passé à côté du bonheur.

 

Ces prototypes sont au nombre de quatre :

-Make my Sonic, un éditeur de personnage inaugurant le concept paradoxal de OC (Original Character) Creator.

-Eggman Origin, tout premier de MMORPG sur console (malheureusement injouable depuis l’abandon des serveurs Dreamcast)

-Sonic Movie Maker, logiciel vidéo inventant à la fois le vine, le machinima et le partage sur Twitter (visionnaire qu’on vous dit!)

-et My Roommate Sonic , premier jeu de réalité virtuelle à 360°, au scénario intimiste 15 ans avant que cela devienne quelque chose d’envisageable pour un jeu vidéo grand public.

 

Vous avez compris (j’espère) que Sonic Dreams Collection n’a pas vraiment été trouvé dans un kit développeur, mais créé de toutes pièces par les Arcane Kids, qui avaient déjà fait subir le même traitement à Bubsy. Sonic Dreams Collection cependant est loin d’être une simple blague potache, c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus que ça.

 

Sonic Dreams Collection ne touchera peut-être que ceux qui ont grandi avec les premiers jeux Sonic, mais il les touchera droit dans leur petit cœur tout mou. Il faut se rappeler qu’alors que nous devenions peu à peu des adultes, Sonic passait de l’ado rebelle à l’ado attardé, incapable de trouver sa place dans un nouveau monde sans console Sega : passage à la 3D raté, remplacement par des personnages moins charismatiques, tentative de recyclage de la licence en jeu de course…Sonic Dreams Collection nous laisse croire, qu’il en aurait pu être autrement, que Sonic aurait pu grandir avec nous et passer du cool kid au Good Guy Greg. Le Sonic de Sonic Dreams Collection parvient à nouveau à nous faire sourire, mais aussi, plus étonnamment, à nous émouvoir. Et avec ce genre d’humour, ce n’était pas forcément gagné :

 

← Previous post

Next post →

6 Comments

  1. Romain68

    Wow… c’est une experience dont on se remet difficilement…

  2. Ahahahahah, quelle horreur !

    En 2013, Tim Rogers avait rédigé pour Kotaku une « hiérarchie des haters vidéoludiques », où il s’amusait à classer des sétéréotypes de gamers bruyants, en commençant par « les plus haineux » et en terminant par « les plus haïs ». Son article se termine par « Les garçons préados sur le Xbox Live » avec pour seule description « Voilà la punchline ». Puis il ajoute « Les fans de Sonic The Hedgehog » suivi de « Voilà la vraie punchline ». Pour en avoir côtoyé un bon nombre d’entre eux pendant beaucoup (trop) de temps, je peux confirmer que les Arcane Kids (qui n’ont en réalité jamais eu de Dreamcast) ne se sont pas trompés en faisant des fans de Sonic les souffre-douleurs de leurs nouveaux jeux.

    Si vous ne comprenez pas de quoi je parle, réfléchissez longuement à ce que vous voulez faire ce soir, puis tapez « original character » dans Google. Et ne cliquez surtout pas sur quoi que ce soit comportant un dérivé du mot « poney ».

    • Pierrec

      Merci pour l’article de Kotaku, c’est plutôt drôle.
      Je ne savais pas que les fans de Sonic étaient détestés, zut, j’aime bien Sonic moi-même.

  3. On peut jouer à Eggman origins, faut juste fouiller dans les fichiers.

    Aussi, il y a des fichiers qui sont des .txt qui sont en fait des roms .nes hehe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *