‘Til Cows Tear us Apart (web)

Tilcowsboobs‘Til Cows Tear us Apart (Browser)
Pierrec (C’est moi)

 

À la vision de ce titre et de cette capture d’écran, ceux d’entre vous qui lisaient déjà l’Oujevipo en juin dernier devraient avoir un léger sentiment de déjà-vu. Oui, ‘Til Cows Tear us Apart est bien le jeu que j’ai réalisé pour la Space Cowboy Game Jam, qui l’a gagné, et qui a été exposé au festival Marfa, mais cette fois, il est jouable sur le web, et il faut pour cela remercier The Pixel Hunt (éditeur) et Benjamin Gattet (développeur).

 

Ceux qui ne possédaient pas d’ordinateur Windows vont enfin pouvoir accompagner Enora Bay et Quanee Oxentine dans leur rond trip musical/spatial inspiré de Cowboy Bebop, Firefly et Lupus.

 

Quelques morceaux ont été changés pour des questions de droit, mais c’est pour le mieux, car l’OST de ‘Til Cows Tear us Apart en est devenue encore plus éclectique et a accueillie de nouveaux artistes. Si vous êtes au boulot et n’avez pas le temps de jouer, mettez donc votre casque et branchez-vous sur les ondes de Memory Lane. Si cette OST ne vous met pas l’eau à la bouche, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

 

Si le jeu vous plaît, je vous serais très reconnaissant si vous pouviez lui donner 4 ou 5 étoiles sur Kongregate (cela peut nécessiter de créer un compte sur le site). Kongregate en effet ne met en avant que les jeux ayant obtenu beaucoup de bonnes notes durant la semaine de leur sortie, et être sur la page des nouveautés du site est ce qui fait passer le nombre de joueurs de 1000 à 10 000.

13 commentaires sur “‘Til Cows Tear us Apart (web)

  1. dit :

    Moi qui me ronge toujours les yeux de ne pas pouvoir jouer à tes jeux, j’ai enfin pu essayer ‘Til cows tear us apart… Et j’espère que tu es content de toi, je suis encore plus dégoûté qu’avant de ne pas pouvoir jouer à tes autres créations.

    L’histoire est franchement prenante, j’y ai joué cette nuit à 4 heures mais je n’ai pas pu décrocher malgré le sommeil, les personnages sont attachants et on veut savoir combien de vaches on va pouvoir « sauver » (perso je les ai toutes perdues, j’imagine qu’il y a d’autres fins disponibles mais je ne les ai pas encore testées…). La musique quant à elle est formidable, c’est une OST magnifique que tu as ici rassemblée.

    Bravo encore et merci pour ce très bon jeu, et si tu viens à avoir envie de porter tes autres jeux sur web, tu feras un heureux 🙂

  2. dit :

    Dans l’idéal j’aimerais moi aussi que tous les jeux de Pierrec soient aussi disponibles en version Web. Néanmoins HeskHwis, je ne sais pas quel système tu utilises, mais Wine (par exemple) est disponible sur les distributions Linux et Mac et permet très facilement de faire tourner les jeux AGS.

    1. Charles de Goal dit :

      En effet, Wine marche en général très bien pour les jeux AGS. Décompresser l’archive, ouvrir un terminal dans le répertoire créé et taper « wine winsetup.exe ».

  3. dit :

    Excellent jeu, félicitations – l’histoire est particulièrement prenante 🙂 !

    Et félicitations également pour les 15.000 vues sur Kongregate en 3 jours, un score très impressionnant !

    Une petite question technique au passage : qu’avez-vous utilisé pour porter le jeu de AGS vers HTML5 ?

  4. Adamsberg dit :

    Très bon « mini » jeu ! J’ai vraiment passé un bon moment devant, grâce particulièrement à des personnages très attachants et à une histoire très prenante. L’OST est aussi, comme dit précédemment, de très bonne qualité !

  5. Florian G. dit :

    Enfin, je peux jouer à du made-in Pierrec ! Oh que j’aime !!!
    Par contre, ma première fin m’a foutu un de ces bourdons… C’est rare qu’un jeu me fasse rire et presque pleurer dans la foulée. Les personnages ont une vraie profondeur, c’est génial !

      1. Charles de Goal dit :

        Parce que tu as fait Bar Hoppers, et que tu avais exprimé de l’intérêt pour je ne sais plus quel jeu basé sur la concoction de cocktails pour influencer les réactions des protagonistes

  6. Hamadryade dit :

    J’ai découvert ce jeu totalement par hasard sur Twitter il y a quelques semaines.

    J’ai été complètement happée par l’atmosphère, l’ambiance, et surtout la musique qui est superbement trouvée et colle totalement à l’histoire, aux personnages, aux péripéties…

    On s’attache très très rapidement aux deux protagonistes (et aux vaches !). Je me suis rarement autant investie sur un petit jeu. Je l’ai fait refait et re-refait pour découvrir l’impact de mes différents choix sur la suite (et je n’ai pas encore tout exploité, donc j’y reviendrai sûrement quand j’en aurai oublié une partie).

    En tout cas, chapeau. J’irai voir les reste de vos créations ! Et pour la peine, j’ai acheté la BO qui est vraiment fantastique (je me répète).

    1. Pierrec dit :

      Merci pour les compliments! Et merci pour l’achat d’OST : les revenus vont directement aux musiciens, sans quoi le jeu ne serait en effet pas le même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *