The Tiniest Room

tinyest roomThe Tiniest Room (Browser)
Marco Anastasio

 

On connaissait les contraintes de temps, de thème, d’outils…à l’occasion de la Twiny Jam, Porpentine a imposé une nouvelle contrainte de taille: la contrainte de taille. Lors de cette jam de fictions interactives, le mot d’ordre était ainsi de ne pas dépasser les 300 mots, et pour des jeux reposant principalement sur le texte, 300 mots, ce n’est pas grand-chose. Pour vous donner une idée, c’est tout juste la taille de cet article.

 

Je ne me suis pas amusé à compter, mais The Tiniest Room obéit très largement à la contrainte, et comme si cela ne suffisait pas, il l’a adoptée pour thème, faisant correspondre la brièveté de son texte à l’étroitesse de son espace. Nous avons donc ici affaire à un escape room miniature, nous enfermant dans une pièce qui ressemble plus à un placard. Une porte, un coffre, un tableau, une grille d’aération…il n’en faudra pas plus à Marco Anastasio pour élaborer son puzzle.

 

Quand les escape rooms ont pour coutume de traîner en longueur et de nous garder bloqués des heures sur une même énigme, The Tiniest Room s’expédie en une trentaine de secondes et cela a quelque chose de rafraîchissant. L’ironie, c’est qu’une fois sorti de ce placard, on s’enfermerait bien dans un ou deux autres de plus pour d’autres escape rooms de ce format.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *