Lupa

Lupa (Windows)
Pitoum et Dziff

 

 

Si ma webcam et mon microphone ont eu la mauvaise idée d’enregistrer ce qui vient de se passer devant mon écran et de l’uploader sur Youtube, ma réputation, ma vie sociale et ma vie professionnelle sont ruinées. Je viens de passer une demi-heure à écarter les deux pans de ma chemise pour exposer mes tétons à la caméra, et à simuler les orgasmes les plus bruyants possibles.

 

Oui, je suis seul chez moi et non, je n’ai pas perdu la raison, j’ai simplement joué à Lupa et je m’en suis sorti avec quelques milliers de dollars, un viol et deux MST. Une bonne journée.

 

Réalisé pour le No Future Contest, et donc sur le thème du travail, Lupa s’attache à simuler celui qu’on nomme parfois le « plus vieux du monde », celui de prostituée. La subtilité, si le mot m’est ici autorisé, c’est que Lupa se joue sans clavier, sans souris, sans manette…mais avec webcam et microphone. À nous donc d’exhiber fièrement notre poitrine et à pousser nos plus beaux cris de jouissance pour satisfaire les clients.

 

Le thème de Lupa pourra dérouter certains, consterner d’autres, mais il ne faut peut-être pas lui accorder plus d’importance qu’il n’en a vraiment. Lupa n’a rien d’une critique sociale, rien non plus d’un approche réaliste de la prostitution (je n’ai personnellement jamais vu de prostituée flasher ses boobs sur le bord de la route), le jeu se contente de nous placer face à nos propres tabous, la nudité en tête, et de dédramatiser par l’humour et le ridicule un sujet qui en a bien besoin.

Un commentaire sur “Lupa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *