Enemy 585

Enemy 585 (Browser)
Nitrome

 

Parce que les excellentes idées ne font pas toujours d’excellents jeux, mais méritent toujours l’attention : voici Enemy 585.

 

Celui-ci se est l’histoire d’un simple ennemi, le 585eme, l’équivalent d’un Gomba de Mario. Durant de longues années de fidélité, 585 avait gravi les échelons, et il avait obtenu un poste très convoité dans le royaume de ce pseudo-Bowser : Une place dans le dernier château, dans le dernier niveau du jeu. Il était le dernier ennemi, gardant la salle du dernier boss. Certes, il n’était pas très dangereux, coincé entre deux briques en bas d’un escalier, mais tout de même, il était venu à bout de nombreux héros, et se satisfaisait pleinement de son rôle.

 

Seulement voilà, un beau jour, le pseudo-Mario parvint au bout du niveau, vainquit le pseudo-Bowser et sauva la pseudo-Peach…ignorant royalement l’Enemi 585…lui sautant par dessus la tête, sans même prendre le temps de lui accorder la mort qu’il méritait afin de grappiller quelques points sur le score final.

 

Sept ans plus tard…Le Royaume du pseudo-Bowser n’existait plus, le château était changé en ruine, mais 585 continuait inlassable ses allers-retours entre les deux même blocs. Coincé ici pour l’éternité.

 

 

Un jour pourtant, une plateforme, qui elle non plus n’avait plus grande utilité, le prit en pitié, et décida d’aider 585 à s’échapper du royaume, remontant un à un les niveaux jusqu’au premier.

 

Voilà pour le Background, je l’étoffe car c’est sans doute la partie la plus intéressante d’Enemy 585, une idée lumineuse qui prédispose le joueur à une partie vraiment fun.

 

Mais Enemy 585 est en réalité assez ennuyeux.

 

Le gameplay est intéressant : le joueur déplace un groupe de blocs afin de frayer un chemin à 585, il peut faire pivoter la pièce à la manière d’un Tetris et de nombreuses situations rappelleront également ce jeu.

Mais 585 est lent, et on en a vite assez de voir cet ennemi se hisser péniblement de bloc en bloc, d’autant que la moindre fausse manip nous fera tout recommencer depuis le checkpoint. Une touche permet certes d’augmenter sa vitesse, mais dans ce cas, c’est le jeu qui devient trop difficile, et on ne peut pas vraiment parler de temps gagné.

 

Quitte à combiner Tetris et Mario, je préfère jouer à Tuper Tario Tros, bien plus fun à mon goût. Cependant, comme je l’ai dit, l’idée méritait d’être saluée, et je pense qu’Enemy 585 saura ravir les vrais fans de Mario qui y reconnaitront toutes les subtilités.

2 commentaires sur “Enemy 585

  1. admin dit :

    Oui…J’avais beaucoup aimé le concept, mais j’avais vite arrêté de jouer. Nitrome a quand même fait beaucoup mieux. Mais je salue l’idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *