Limbs Repair Station

 

Limbs Repair Station (Browser)
Rezoner

 

 

Il fallait s’y attendre, Papers Please fait des émules, à commencer par le Limb Repair Station de Rezoner, réalisé dans le cadre de la Cyberpunk jam. Pas de recherche du malaise ici cependant, pas de questionnements éthiques ou de famille à nourrir, juste un job rébarbatif, mais fichtrement amusant : celui de réparateur de mains bioniques.

 

Le topo est toujours le même : on vérifie la date de la garantie, on vérifie si le vendeur est agréé, on dévisse la peau, on dessoude la résistance pour vérifier que le code-barre correspond bien à celui de la garantie…et puis on se met au travail.

 

Qu’est-ce qu’il vous faut mon bon monsieur ? Un changement de condensateur ? Très bien. Je vous upgrade votre résistance avec ça ? Et pour la peau, vous la préférez comment ? Noire ? Je comprends, il ne faudrait pas que ça jure. Ça vous dérange si j’allume la radio ? Au fait, je ne vous ai pas demandé, vous faites quoi dans la vie ? Détective ? Oh, mais vous serez alors sans doute intéressé par nos index scanners de chez Limb Corp, on vient de les recevoir. Non ? Comme vous voulez, c’est votre main après tout. Bon…voilà…plus que quelques soudures et là voilà comme neuve.

Comment ça elle est bizarre ? Mais c’est normal mon bon monsieur, c’est la résistance que je vous ai mise, elle améliore votre précision, faut juste le temps que la main se fasse au poignet. Vous savez, je connais une technique, il vous suffit de la plonger dans un bain d’électrolytes pendant dix minutes et…Quoi ? Oh non pardon c’est ma faute, je vous ai mis deux majeurs ! Oh ! OH ! Ça, c’est vulgaire monsieur ! Doublement vulgaire ! Bon très bien, je vous rafistole tout ça. Mais avec la garantie à laquelle vous avez souscrit il ne faut pas s’attendre à des miracles hein…vous devriez opter pour la premium la prochaine fois. Allez, sans rancune. On se serre la main ? Olalala calmez-vous, un peu d’humour n’a jamais fait de mal. Je remets la dernière vis et elle est à vous.

 

Il n’y a pas à dire : Limbs Repair Station marche. On s’amuse à bidouiller sur notre plan de travail, on se laisse emporter par la musique, toujours de qualité, de Rezoner, on se prend à faire nos petites expérimentations tel un Frankenstein rétro-futuriste, on se raconte nos petites histoires, et à l’ouverture du premier CAP de réparation de membres bioniques, on sera peut-être le premier à signer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *