Psychosomnium

Psychosomnium Psychonomnium (Windows) [Edit : Et désormais jouable sur Browser]
Cactus

Psychosomnium est construit comme un rêve, d’ailleurs c’en est un. Le tout est de savoir : Le rêve de qui?

Réalisé par Jonatan Söderström, alias Cactus, Psychosomnium mêle jeu de plateforme et énigmes illogiques, et vous immerge dans un univers aux limites de l’absurde.

 

Mais un rêve n’est jamais totalement absurde.

 

Chaque scène semble totalement indépendante l’une de l’autre, comme si vous cerveau endormi voletait d’une idée à une autre, mais, par un soucis de cohérence, et parce qu’il sait que vous aimez les histoires, il s’efforce de créer entre chacune d’elle un lien logique, un relai.

Le relai, c’est la mort.

 

Du graphisme aux dialogues, en passant par la musique, ce jeu est une réussite totale. Un véritable bijou. Et qui dit bijou dit précieux évidemment, mais aussi petit. Car ce jeu à le défaut (l’avantage?) d’être très court.

J’ai peur de vous en dire plus, je ne voudrais pas gâcher votre plaisir.

Tip: Lors du passage de l’abeille, si vraiment vous n’y arrivez pas, essayer d’appuyer sur F11

← Previous post

Next post →

6 Comments

  1. Très envoûtant, surtout par la musique. Mais le niveau de l’abeille est très rebutant, surtout au 20eme essai, je laisse de côté 😮

  2. manousche

    pareil, j’aime bien mais l’abeille… 😡

  3. Vous avez essayé F11?
    Je ne sais pas si cette astuce a été gardé sur la version browser, elle permettait de passer l’abeille.

  4. Essayé plusieurs fois, pas fonctionné… mais vu que j’aime bien je télécharge le jeu.

  5. Et ça fonctionne bien sur le jeu.
    Du coup c’est super court et y’a pas vraiment de sens (j’espérais un dénouement un peu plus… je ne sais pas).

  6. admin

    Haha! Ce dénouement est toute l’essence du jeu. Un grand pied de nez absurde qui semble dire « Tu viens de traverser un rêve sans queue ni tête, tu viens de laisser mourir un à un tes personnages contrairement à toutes les lois du jeu vidéo, tu viens de dézinguer trois lapins qui te réclament des carottes dans un monde où les carottes n’existent pas d’un seul coup de poing. A quoi tu t’attendais? »

Laisser un commentaire