Against the wall

Against the wall (Browser [Unity]) [Une nouvelle version plus poussée est désormais disponible ]
Michael P. Consoli

 

(merci à Cyprien Chevillard pour la suggestion)

 

Dans le genre des folies architecturales qui ne déplairaient pas à Schuiten et Peeters il y a celle d’Against the wall. Imaginez une planète constituée d’une surface verticale infinie, dans laquelle on ne pourrait rien faire d’autre que grimper, ou tomber. Oui, c’est assez difficile à imaginer compte tenu que toute bonne planète se doit d’être ronde, mais avec un système de gravité tordu comme celui de Box Game, ça peut passer.

 

 

Against the wall est donc une sorte de jeu d’escalade : votre objectif est de regagner votre village, au dessus de vous en grimpant le long de la paroi. Seul hic : cette paroi est parfaitement lisse, et vous ne disposez pas vraiment de piolet. Vous disposez en revanche d’une baguette magique (ou d’un superbe outil technologique, c’est vous qui voyez) qui vous permet de tirer ou pousser les bloc qui composent le mur. Ainsi, vous pourrez vous créer des plateformes, des escaliers, grâce auxquels vous pourrez espérer atteindre votre but.

 

L’autre hic, c’est qu’un bug (rappelons que le jeu a été développé en moins de 48h pour la LD20) ne vous permet pas vraiment d’accéder au village. En somme : il n’y a aucun moyen de gagner. Against the wall nous permet néanmoins d’expérimenter ce nouveau gameplay, et d’envisager son potentiel. On espère alors que l’auteur saura pousser son concept plus loin (plus haut?).

14 commentaires sur “Against the wall

  1. Cyprien dit :

    En effet on ne peut qu’espérer sachant qu’il le présente comme un prototype. J’ai l’impression qu’il existe un bon nombre de jeux où l’ascension est un but en soi (World of Goo, certains passages d’Elude … ) mais en connais-tu qui nous impose de descendre le plus bas possible ? Ça m’intéresserait de les comparer.

  2. dit :

    @Pnume : Très ingénieux ^^ bâtir son propre village plutot que de regagner l’autre. La meilleure des victoires à mon avis.

    @Cyprien : Euh…Minecraft? 😆 Sinon là tout de suite, je pense à Go to Hell, qui m’avait beaucoup plu dans un tout autre genre ().

    Il y a aussi les jeux de vitesse et d’habileté dans le genre de Plumet ou house of Dead ninjas, mais là, l’impression de profondeur n’est pas très poignante.

    Rien d’autres en tête pour le moment…

  3. Sbstn C dit :

    Dans le vieux Bubble Bobble, le passage de niveau à niveau se faisait par un scroll vers le niveau du dessous, comme dans un ascenseur sous-terrain.
    Ça me rendait le jeu de plus en plus oppressant au fur et à mesure que la difficulté augmentait.

  4. dit :

    @ Cyprien : y’a aussi le délirant Larry Big Dipper (où l’on tombe purement et simplement) ou Motherload (où l’on prend les commandes d’une excavatrice sur Mars).

    Et pour finir, bien sûr Inception (ah non pardon c’est pas un jeu mais bon… WE NEED TO GO DEEPER !).

    Sinon j’ai testé celui-ci et j’avoue avoir sauté dans le vide au bout de 10 secondes, pour le sport 😀

  5. dit :

    Tu dois encore être en train de tomber alors. Dans quelques jours, tu devrais commencer à mourir de faim et de soif. Courage. Ce n’est qu’un moment dur à passer, après, on ne sent plus rien.

  6. dit :

    Ça doit être la sensation la plus étrange au monde : mourir de faim et de soif en chute libre :O

    Mais bien avant ça, tu dois juste crever d’ennui ! Imagine déjà 4h de chute libre sans rien d’autre à faire que de se lamenter sur sa coupe de cheveux.

  7. dit :

    Bah, de toute manière, on peut pas tomber sans fin, parce que si on tombe, c’est qu’on est attiré par la gravité d’un objet. Certains vont me dire qu’on pourrait être dans l’espace et tomber indéfiniment. D’accord, mais dans ce cas, on est attiré par l’objet volumineux le plus proche : le mur.

    Enfin, bon, c’est juste un jeu, hein ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *