It is as if you were making love (Browser)
Pippin Barr

 

Combien de fois votre ordinateur vous a-t-il aidé à assouvir vos appétits sexuels ? Oh, pas directement bien sûr (à moins que ? Je ne juge pas), mais par l’intermédiaire de photos et vidéos d’autres humains s’ébattant devant un objectif, ou la mise en relation avec un autre humain comme vous en quête de luxure ? Peut-être serait-il temps de lui renvoyer l’ascenseur ?

 

It is as if you were making love est présenté par son auteur comme une simulation de sexe pour les humains d’un distant (mais rétro-) futur, mais je préfère y voir un logiciel de stimulation sexuelle d’ordinateur à l’usage des humains altruistes. Et comme j’espère en être un, je peux vous dire que je me suis appliqué. Le slider à gauche, puis à droite, plus lentement, plus vite…du bout de mon curseur j’ai titillé Canti (c’est son nom) du mieux que je pouvais, et non seulement il s’est avéré assez facile à satisfaire (Canti connaît son corps et n’éprouve aucune gêne à communiquer ses désirs) mais je dois aussi admettre que moi aussi, j’ai ressenti un petit quelque chose.

 

Je pensais que nous serions juste amis, mais rien ne sera plus pareil. C’est un commencement, pas une fin. Rien ne sera plus pareil. Ce n’est plus un secret, nous avons ouvert la porte. A partir de maintenant, à commencer par cette nuit, rien ne sera plus pareil.