Mouth Sweet

mouth sweetMouth Sweet (Windows, Linux)
L.O.V.E Games

 

La vie de stagiaire dans une grande entreprise. Ses horaires du bureau déraisonnables, ses corvées avilissantes, ses salariés indolents, ses patrons condescendants, sa manière pernicieuse d’effacer tout ce qui reste de notre identité, ses sandwiches à préparer, ses dossiers à ordonner, ses pattes d’oiseaux à arracher, ses invisibles rodant dans les couloirs, ses cadavres pourrissant sur le sol, ses insectes capable d’imiter les pleurs humains pour mieux appâter leurs proies…

 

Bon, peut-être que ce stage-là n’est pas exactement comme les autres, peut-être que tous les stagiaires de grandes entreprises ne sont pas armés d’un revolver six-coups lors de leur premier jour, peut-être que tous n’ont pas à craindre pour leur vie à chaque seconde, mais comment savoir ? C’est notre première fois.

 

Réalisé sur RPG Maker, Mouth Sweet a tous les atours du RPG si ce n’est que son système de combat nous fait basculer en vue à la première personne. Enfin…vue, c’est un bien grand mot, car les créatures hantant les couloirs étant invisibles, seule notre ouïe nous laissera une chance de les localiser et de leur loger des balles dans le…où ça d’ailleurs ? N’oubliez donc pas votre casque stéréo et tirez avec parcimonies : il y a eu des coupes dans le budget des munitions.

 

Que les pétochards dans mon genre se rassurent : un mode facile permettra d’éviter les game overs et atténuera quelque peu l’horreur de Mouth Sweet, mais les invisibles ne sont de toutes façons qu’un moindre mal : en entreprise, le vrai danger, c’est l’habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *