Train Braining

train brainerTrain Braining (Browser)
Draknek (Alan Hazelden)

 

Les retards et longueurs de la SNCF vous agacent ? Train Braining va vous aider à relativiser. Les trains de cette compagnie-là ne desservent jamais plus de quatre gares, préfèrent les chemins sinueux aux lignes droites et n’embarquent jamais plus de deux passagers à la fois ! Ajoutez à ça les retards occasionnés par le temps de réflexion précédant chaque trajet, et l’arrêt de deux heures en pleine voie de votre OUIGO vous apparaîtra un moindre mal.

 

De A Sneeze A Day Keeps The Crates Away à You’re Pulleying My Leg, Draknek nous a déjà habitués aux jeux PuzzleScript velus, mais Train Brainer pousse le bouchon encore plus loin. Derrière ses problèmes en apparences symétriques se cachent des solutions on ne peut plus asymétriques et à chaque niveau, c’est notre bon sens qu’il faudra mettre au placard pour mener tous les passagers à destination. Sans aiguillage, les rails de Train Braining finiront toujours par ressembler à des gros colons vus en coupe, une analogie assez pertinente, car après ces successions de virages en épingle, nos passagers auront sans doute vidé le leur.

5 commentaires sur “Train Braining

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *