Skullz

skullzSkullz (Browser)
Felikx Balze

 

Skullz. Que c’est bête comme nom Skullz. On le dirait choisi par un boutonneux gothique qui voit le macabre comme un sommet de coolitude. Et que penser de cet affreux z à la fin ? Voilà qui est interdit au moins depuis les années 80 ! S’il s’agissait d’un jeu français, nul doute qu’il serait nommé Kranes…et franchement, je me demande même si ce ne serait pas mieux. Pourtant…derrière ce titre qui n’a rien d’aguicheur se cache ce qui est peut-être la meilleure visual novel de l’année 2014 (et pour rappel, nous sommes en décembre).

 

Si je tergiverse et m’attarde sur le titre de Skullz, c’est que je suis bien en peine d’écrire quoi que ce soit à son sujet. Skullz m’a laissé sans voix, sans la moindre idée de comment l’aborder.

 

Je pourrais tenter de décrire son gameplay…mais les mots m’échappent. Skullz adopte la forme d’une visual novel, oui, mais en niant toute l’arborescence qui définit le genre. Il emprunte aussi au point & click et au RPG, mais là encore, avec une indécence qui laisse pantois.

 

Je pourrais parler de ces personnages….mais que dire ? Il y a Yendor, c’est un crâne. Il y a Betamaxx, c’est un crâne. Il y a Joseph, c’est un crâne. Il y a Yorik, c’est un crâne. Et puis enfin il y a nous…qui sommes un squelette…si tant est que nous existions vraiment, que nous ne soyons pas Yendor, Betamaxx, Joseph, Yorik, ou que tous ces crânes ne soient pas une seule et même personne.

 

Je pourrais parler de ses influences…mais encore aurait-il fallu que je les saisisse. Shakespeare ? Lovecraft peut-être ? Beckett et son théâtre de l’absurde ? Le Château de Kafka ? Un jour sans fin ?

 

Il n’y a finalement pas grand-chose à dire de Skullz, il n’y a qu’à se laisser porter. Et peut-être que ce titre si peu inspiré ne reflète finalement que la résignation de l’auteur face à son œuvre indéfinissable.

 

Via Luca Colosso

6 commentaires sur “Skullz

  1. cendrieR dit :

    Les choix esthétiques me font un peu mal au cœur (l’ambiance est réussie), mais l’expérience est intéressante. Il y a quelques choix de dialogue que j’aimerais bien refaire pour voir, mais je n’ai pas le courage de relancer (malgré le bon système de mot de passe ; c’est sympa d’avoir pensé à ça d’ailleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *