Mouse Hug

Mouse Hug (Browser)
vazor222

Chaque mois, c’est toujours occasion à réjouissance pour l’Oujevipo : Les résultats de L’experimental gameplay project.

En ce mois de février, cher aux amoureux, le thème était naturellement « Rejection », le rejet.

La contrainte était cette fois d’autant plus difficile que Février ne comprend que 28 jours, neuf programmeurs ont pourtant participé, interprétant le thème de manière très variée, et toujours dans une démarche expérimentale.

(Edit du 02/03 : Il y avait des retardataires : ils sont maintenant 16)

 

Plusieurs d’entre eux valent le détour, mais un seul a véritablement attiré mon attention. Et le plus fort : je n’ai même pas eu l’occasion d’y jouer, faute de partenaire. Parfois la lecture des règles suffit à être convaincu.

 

Tout l’intérêt de Mouse Hug transparait dans son titre :

Mouse : Souris. Périphérique de commande s’utilisant à une main (donc seul)

Hug : Calin. Requiert l’intervention d’au moins deux personnes.

Comment vazor222 (l’auteur) peut-il bien concilier les deux?

 

Jetons donc rapidement un oeil aux règles du jeu :

 

Nombre de joueurs : 2

Matériel : Une souris d’ordinateur (et non pas une digitale d’ordinateur portable)

Préparation : placer le curseur au centre du cercle.

Déroulement du jeu : Les deux joueurs, la main sur la même souris, doivent cliquer sur le demi-cercle de leur couleur (orange ou bleu) pour obtenir des points. Le premier arrivé à 20 points remporte la partie. Si le curseur, d’une manière ou d’une autre, sort du cercle, les deux joueurs ont perdu.

 

Mouse Hug se conçoit comme un préliminaire. Main sur la main, les deux joueurs se disputent le curseur, mais la petite taille du cercle empêche tout débordement violent : Le jeu se joue dans la douceur, les mains se caressent, tout en se disputant. On se teste, on se cherche, on en profite. On gagne du terrain, on en concède un peu. On joue au jeu de l’amour, ou carrément au jeu du sexe.

Mais surtout : on a une main libre pour distraire l’adversaire, et je vous laisse là faire preuve d’inventivité.

En prenant son temps, il y a de quoi faire en 20 clics.

 

Mouse Hug pourrait être une suite à Mind Fuck, dont on peut soupçonner une inspiration (rien que par la sonorité du titre), ou un prélude à Dark Room game sex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *