Terrarium

Terrarium (Browser)
Britt Brady

 

 

On imagine souvent les aliens comme des humanoïdes à la peau de couleur verte ou bleue, ou comme des bestioles monstrueuses à base de cornes, de dents et de tentacules. Mais si on se base sur la répartition des espèces sur notre planète Terre, il y a de fortes chances que le premier alien que l’on soit amené à rencontrer ressemble plus à un insecte.

 

Qu’en ferait-on alors ? Sans doute les mettrons-nous dans des terrariums, pour mieux les observer. Mais nous ne sommes pas des monstres : si ces aliens manifestent des signes d’intelligence, nous cacherons dans leur prison de plexi quelques secrets pour les occuper.

 

Mon alien à moi (vous le voyez, là, sur la plante à gauche de la cascade?) il les a tous trouvés. Mais il ne se lasse pas de recommencer à zéro, et moi de le regarder. C’est quand même plus marrant qu’un poisson rouge.

 

Mais peut-être que je regarde le terrarium par le mauvais côté de la lorgnette. Peut-être que cet alien est en réalité démesurément grand et que notre planète Terre ne représente qu’un électron gravitant autour du noyau d’un atome de carbone situé au bout du pétale de la fleur en bas à droite, qui sait ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *