I am Ourobouros

I am Ourobouros (Windows – Mac [Avec Boot Camp]
Pierrec (ouh…ça fait bizarre)

 

Comme vous le savez peut-être, ce week end, c’était la Ludum Dare 21, et comme vous le savez peut-être aussi, cette fois, j’avais décidé de participer. Et vous savez quoi ? On dirait que j’ai réussi à boucler mon tout premier jeu en 48h chrono (bien moins que ça d’ailleurs)

 

Le voici donc. Il s’appelle I am Ourobouros, il a été réalisé sur Adventure Game Studio, il est dans un anglais approximatif (mais je le traduirais en français par la suite) et il est, je crois, assez « special ». Pour une fois, je ne vais pas m’étendre sur le jeu, cela pourrait sembler un peu prétentieux. En revanche, si vous avez envie de me dire ce que vous en pensez, je serais tout simplement comblé.

Faites moi savoir aussi si vous avez des problème pour le télécharger, le lancer, ou si vous avez rencontré des bugs.

 

(Attention toutefois : ne vous attendez pas à un jeu de la qualité habituelle de ceux présents sur l’Oujevipo, c’est ma première fois, hein.)

10 commentaires sur “I am Ourobouros

  1. EdwardGreysky dit :

    Je sois avouer que quand je vois un jeux qui n’est pas sur navigateur sur l’oujevipo, je ne l’essaye que trop rarement (Je suis un flemmard de première) mais là, j’ai vraiment eu envie de tester.

    On a donc droit à un petit jeu aux graphismes simplistes mais efficaces (Et puis c’est dans la ligné du Ludum Dare).

    Comme je m’y attendais, c’est un jeu qui porte en lui un message, ce que j’apprécie beaucoup. Le point négatif c’est que c’est un peu au détriment du gameplay car j’avoue m’être assez rapidement « ennuyé » (Heureusement le jeu est court) même si c’est finalement un peu le but du jeu.

    On cherche désespérément à se mettre au travail, en se focalisant sur son PC, puis on jette un coup d’œil à ce que fais la concurrence, la tension monte et on se met à fouiller l’appartement à la recherche d’un échappatoire, on cherche tous les prétextes pour gagner du temps (mettre sa tête dans le frigo ?) et puis finalement on va se coucher, car c’est la meilleure façon de s’évader de la réalité et on dort jusqu’à ce que l’heure fatidique arrive et là on se rend compte qu’on est un serpent qui se mord la queue et que finalement la seule façon de s’échapper, c’est de quitter le jeu.

    Voici mon humble commentaire. Je te félicite pour ce premier jeu (D’ailleurs on retrouve le thème de la mise en abime de la création de jeu comme dans « La première fois » ^^).

    Au sujet des bugs, je n’en ai pas réellement vu, cependant la couleur du curseur n’est pas très adapté dans le menu de démarrage, j’ai mis quelques secondes avant de le trouver.

    Je crois que c’est tout ce que j’ai à dire après une rapide session de jeu de quelques minutes.

  2. Remiz dit :

    Je « plussoie » ce qui vient d’être dis. Aussi bien au niveau des points positifs que négatifs. En tout cas, c’est un bon premier jeu je trouve… La prochaine fois, un jeu avec des robots qui échappent à des humains ninja ou pas? ;-)

    ps: Moi qui suis aussi anglophone que Naguy est cultivé (c’est dire si je suis mauvais), j’ai bien compris 80% des dialogues, donc c’est un bon point de plus pour le jeu. De plus, au début j’avais un doute sur la traduction de « wank »… Maintenant je n’en ai plus… Merci Pierrec!

    En tout cas, continue comme ça, une fois le logiciel mieux maitrisé et avec plus de temps, je sens que tu pourras nous pondre de très bons jeux.

    ps2: Je comptais sûrement participer à la prochaine session de Ludum Dare, quels sont des impressions sur le concours en tant que participant?

  3. admin dit :

    D’abord merci à vous pour vos retours. C’est encourageant rien que de se dire que certaines personnes sont prêtes à essayer mon jeu ^^.

    Comme vous le soulignez tous les deux : I am Ourobouros est ennuyeux. Et comme vous l’avez compris, c’était un peu le but. Par contre vous ne semblez pas avoir découvert la deuxième fin. Il y a deux manière de s’échapper d’I am Ourobouros : l’échec, que vous avez expérimenté, et la réussite, qui elle est très difficile à atteindre (tout comme il est difficile de réaliser un jeu en 48H). Il n’y a que cette deuxième fin qui inclut véritablement le thème « Escape ». Je vais poster un walktrhough dans un second commentaire pour qui voudrait expérimenter le jeu jusqu’au bout.

    @Edward : En effet, le curseur noir était une mauvaise idée. On me l’a déjà fait remarquer. Du coup je changerais ça pour la VF post ludum dare.
    Et sinon, ouais, pour l’instant, je n’arrive pas à penser à des jeux qui ne soient pas des mise en abyme. Peut-être parce que je trouve que ce domaine n’est pas assez exploré dans le JV, et que j’essaye maladroitement de combler un manque.

    @Remiz : Non; un jeu avec des robots et des ninjas n’est pas dans mes projets ^^. Par contre, oui, je te recommande vraiment de participer à une LD, c’est une expérience unique, avec du stress, de l’émotion (mort du serveur de la LD ^^), de la camaraderie…j’ai vraiment eu l’impression de participer à qqchose d’important, et vu le nombre de soumissions, je n’avais pas totalement tort.

    Merci à vous encore.

  4. admin dit :

    Voici donc le Walkthrough de I am Ourobouros :

    Watch Adaptation
    Work
    Play Entity
    Work
    Sleep
    Work
    Wank
    Work
    Cook Something
    Work
    Talk to Pierre

    Le reste coule de source.

  5. EdwardGreysky dit :

    Aaah une seconde fin, c’est bien ce que je pensais ! (Mais a vrai dire je n’ai pas eu le courage de recommencer…)
    C’est maintenant chose faite et c’est vrai que ça donne une autre dimension au jeu, on a vraiment l’impression de jouer à un jeu comme ça (même si du coup, on perd un peu le côté Ouroboros).

    En espérant que la prochaine Ludum Dare nous opposera !

  6. dit :

    Je peux me vanter d’avoir terminé le jeu ( avec la « bonne » fin ) sans walkthrough !

    Certes j’ai du m’y reprendre à trois fois mais j’étais vraiment curieux de voir comment tu allais relier le thème au jeu. La pirouette était assez habile et drôle :)

    J’étais pas sur d’accrocher au début, je ne suis en règle générale pas un fan de point and click. Mais au final je suis vraiment rentré dedans ( au point de le recommencer plusieurs fois pour en voir la fin.. ). C’est vraiment bien écrit, les dialogues sonnent justes et certaines répliques sont franchement drôles.

    Je ne sais pas si tu avais essayé d’anticiper les sujets populaires ou si l’idée t’es venue sur le moment, mais le « triple thème » est intéressant. L’ »adaptation » évidemment, mais plus encore à mon avis la « self-replication », qui engendre deux Pierre jumeaux, aux personnalités complètement opposées. Je me suis alternativement un peu retrouvé dans chacun des deux jumeaux, et peut être que j’extrapole, mais je pense que malgré ce que tu dis à la fin, les deux personnages sont bien deux facettes ( exacerbées certes ) de ta personnalité réelle.

    Toujours sur les thèmes, et seul petit bémol à reprocher, l’intégration d’ »escape » est un peu bancale, alors que c’était le thème principal et que les deux autres thèmes sont à l’inverse superbement abordés. On sent bien que t’avait une idée dans la tête, et que tu a rajouté une couche supplémentaire pour faire le lien avec « escape ». J’ai vraiment aimé « I am Ourobouros », mais je me demande si je n’aurais pas encore préféré la version originale que tu devais avoir en tête avant la révélation d’ »escape ».

    Je te prête plein de pensées et d’intentions, et je m’avance ptet un peu beaucoup, mais dans tous les cas c’est un super premier essai, et ça donne encore plus envie de te voir faire un truc plus ambitieux !

    Dernier truc qui me vient à l’instant ( ce commentaire est structuré n’importe comment ), les références au cinéma, c’était chouette. Souvent les jeux ( pas seulement indés ) sont trop cloisonnés dans leur monde ( pour ne pas parler de ninjas et de robots ), c’est appréciable quand ils sortent du moule et font référence à d’autres médias. Bref quand ils s’ancrent un peu dans le réel ( et une fiction qui s’ancre dans le réel en parlant d’une autre fiction, c’est pas banal ! )

  7. Remiz dit :

    Tout à fait d’accord avec l’ »agent » Gib (Ohohoh la belle blague pas drôle…). J’aime bien retrouver des références à tout un tas d’autres œuvres quand je joue à un jeu. Et plus encore, un jeu est souvent bien meilleur lorsqu’il est conscient de son support et de son statut et qu’il y fait même référence (MGS2 en est un bon exemple). MGS2 donnait par exemple une véritable importance à la boite du jeu qui contenait un code essentiel pour avancer, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

    ps: Merde alors, le site de Gib est excellent! ça va encore me bouffer du temps tout ça… chié…

  8. dit :

    Waaaaye, j’ai bondi dessus avec un enthousiasme juvénile !
    Grand amateur d’escape room, j’ai beaucoup aimé l’ambiance en huis clos. Très vite, les repères familiers ; ce bon vieux curseur en croix, les actions parfois improbables qui déclenchent des commentaires qu’on traque pour en saisir tout le jus, les petites pistes, les références innombrables dans les dialogues… J’ai pris un vif plaisir à me balader dans cet enfer carcéral-cérébral qu’est la quête de l’inspiration :D.

    Et puis il y a ce qu’on ne trouve pas habituellement dans les point ‘n’ clic. Ou du moins rarement, à commencer par cette notion de temps. Le stress, le gaspillage. A chaque fois qu’on procrastine, on consume aussi un peu le mégot.

    Au final, il y a une sorte de jubilation quand enfin le protagoniste se met enfin au boulot. OUAIS il Bo-Osse ! (Like a boss).

    L’interaction avec Pierre est savoureuse comme un Calvin et Hobbes. J’ai vraiment ris (ce qui en terme Internet se traduit par « je me suis fendu la poire à m’en trasher le larynx ») devant le : « Looks like my idea is better than your non-idea ! » (je cite de mémoire, désolé si c’est approximatif).

    C’est bon, c’est pas trop long mais ça tient en haleine, c’est enjoué, c’est léger, pétillant, mousseux…

    Ouais au final, mon seul regret aura été de ne pas avoir droit à ma bière à la fin :0

  9. admin dit :

    Vraiment merci à tous pour votre intérêt et votre enthousiasme. Félicitation à Gib (et peut être à Sakutei) pour être sans doute le(s) seul(s) à avoir fini I am Ourobouros sans mon aide. Franchement, chapeau de cowboy!

    @Gib : J’avais en effet anticipé les sujet populaires, et surtout Adaptation en fait, qui me plaisait vraiment, rien que pour cette idée d’Adapter Adaptation. Mais finalement, je n’ai eu aucun mal a intégrer l’Escape, puisqu’elle collait avec cette démarche d’adaptation : la scène finale du film n’étant pas si étrangère à la mienne et à cette notion d’Escape. La self-replication par contre, c’était presque un hasard : Charlie Kauffman a lui-même un jumeau dans le film, lui aussi semblable au mien dans le jeu sur de nombreux points. Évidemment par contre que ce sont deux facettes de ma personnalité, et je pense qu’il en va de même pour le film.

    @Gib et Remiz : Moi aussi, j’apprécie quand le jeu vidéo sort un peu de sa tanière pour aller voir les autres médias, d’où mes rubriques Jeu video et XXX sur l’Oujevipo que j’aimerais bien enrichir ^^. Je suis content que vous l’ayez remarqué et que ça vous ai plu.

    @Sakutei : Ravi aussi que les dialogues t’aient plus. Je redoutais un peu qu’ils soit un peu trop neuneus pour les anglophones, et un peu trop anglais pour les francophones. Je n’aurais pu rêver d’une meilleure comparaison qu’avec Calvin et Hobbes, c’est extrêmement flatteur. La partie dialogue avec « Pierre » est celle que j’ai préféré écrire, a la base, elle devait être au centre du jeu, finalement, elle ne sert pas à grand chose, mais je suis au moins content qu’elle fasse rire.

    Pour la bière, désolé, j’avais juste oublié. Mais je peux t’assurer que j’ai eu droit à la mienne.

    Je pense que je reprendrais ce jeu pour l’améliorer un peu. Mais pas trop, j’ai envie qu’il garde ce côté brouillon-première fois-vite chiant. Je compte surtout rajouter une version française et donner quelques pistes pour le finir plus facilement.

    Tout ça est extrêmement encourageant. Vivement la prochaine Ludum Dare!

  10. dit :

    Ouaip je confirme, l’ai fini à la seconde tentative x). Peut-être que le fait que je sois tout le temps en train de chercher l’inspiration m’a donné quelques clés par mimétisme. En tout cas c’est assez cohérent pour que je ne finisse pas le jeu en me disant « oulà bon ok, mais ça pardon, mais ça tire la queue du léopard par poignées de poils… ». Et ça je ne peux pas en dire autant de tous les Point ‘n’ clic’s que j’ai vu ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>