Mega Mountain

Mega Mountain (Browser)
Sylvie

 

Que se passerait-il si on retirait du platformer traditionnel sa substantifique moelle, à savoir le saut ? Es-ce que son intérêt diminuerait ? Est-ce que sa difficulté augmenterait pour tutoyer l’impossible ou au contraire diminuerait radicalement, transformant chaque niveau en plate clairière ? Est-ce qu’on s’y amuserait autant, et surtout, est-ce que ce serait encore un platformer ? Mega Mountain apporte les réponses à ces questions : Au contraire, non, non plus, oui et oui. Lire la suite 

Alphasia

Alphasia (Windows, Linux)
Hye Ri, Seo Hee et Pierrec

 

Le parcours d’un migrant jonché de barrières qu’il faut contourner, cisailler, enjamber…mais il en une qu’on ne peut éviter, plus pernicieuse, invisible : celle du langage. C’est le sujet d’Alphasia, mais aussi le contexte de sa création. Lire la suite 

StarBuster III

StarBuster III (Browser, Windows, Mac, Linux)
Voxel

 

Quand on me demande mon genre de jeu préféré, j’ai tendance à répondre quelque-chose comme « les jeux de jam torchés en moins d’une semaine avec tout un tas de contraintes créatives ». Quand on me fait remarquer que ce n’est pas un « genre » de jeu vidéo, j’ai une autre réponse toute prête : « bon ben les jeux tactiques alors ». StarBusters III appartenant, comme c’est encore trop rarement le cas, à ces deux catégories, il avait une place réservée dans mon cœur. Lire la suite 

The Tearoom

The Tearoom (Windows, Mac, Linux)
Robert Yang

 

« Simulateur historique de toilettes ». Voilà un sous-genre de jeu vidéo qu’on ne croise pas tout les jours. S’agit-il de découvrir l’évolution des toilettes à travers les âges ? De retracer les grands moments de l’Histoire ayant pris place au pipi room ? D’incarner un bider à la cour de Louis XIV ? Rien de tout ça, d’ailleurs, The Tearoom ne traite pas vraiment de toilettes… Lire la suite 

Wikipedia : The Text Adventure

Wikipedia : The Text Adventure
Kevan Davis

 

On s’est tous un jour perdus sur Wikipedia, de façon volontaire ou non. Il suffit de cliquer sur un lien, puis un autre, puis encore un autre, et voilà qu’on a déjà oublié d’où on venait, quant à savoir comment y retourner…Alors on continue, on explore un peu plus loin, et on s’avance sans carte dans cette étrange géographie hypertexte.

On s’est tous un jour perdu sur Google Street View, de façon volontaire ou non. On était venu pour repérer un quartier, trouver le nom d’un restaurant, et nous voilà déjà à des kilomètres de là, à force d’avoir mis un clic devant l’autre. Alors on continue, on avale encore un peu de bitume, et on s’élance à corps perdu dans cet aller sans retour.

Lire la suite