Mes jeux

S'identifier



Commentaires

  • A game for two
    Greetings! Very useful advice within this post! It...
    22.04.14 23:21
  • Nothing to hide
    @Kitai : "À surveiller de près" Tu as fait exprès ...
    22.04.14 06:47
  • (do not) forget
    Ah mais c'est vrai ça ! :)
    21.04.14 17:43
  • Nothing to hide
    C'est ultra simple à prendre en mains et ça marche...
    19.04.14 12:58
  • Gods will be watching
    Je ne savais pas pour la version française, mais j...
    19.04.14 09:34
RSS



abstrait

 

Simian.interface (Browser)
vested interest

 

 

Maintenant que même les filles, les vieux, et les gens respectables jouent au jeu vidéo, il ne reste plus beaucoup de parts de marchés à conquérir...enfin, ça c'est parce que les grosses firmes manquent d'imagination, parce que dans le milieu indé, on a encore plein d'idées.

Vested interest a ainsi songé à créer un jeu vidéo pour tout un nouveau pan de population, qui compte très certainement plusieurs millions d'individus : les singes.

 

Il lui a donc fallu concevoir une interface adapté pour nos amis simiens, pour qui la prise en main d'une manette de Xbox 360 est encore un peu laborieuse. Le résultat, c'est un jeu qui se joue uniquement en déplaçant la souris, et qui propose des récompenses sous forme de bananes. Il fallait y penser!

 

Lire la suite...  

Black Box (Browser)
Eyezmaze

 

Cela fait un moment que nous n'avions plus de nouvelles d'Eyezmaze, le génial créateur de la série Grow, et pour cause : il travaillait sur un plus gros projet. Hein ?! Quoi ? Un Grow version XXL ? Oui, probablement, mais laissez-moi balayer vos illusions d'un retour à la ligne :

Ce n'est pas Black Box.

 

Black Box est un autre « mini-jeu » (selon les termes de l'auteur...même s'il est un de ses plus conséquents) visant en quelque sorte à financer le plus gros projet. La première moitié de Black Box est ainsi gratuite avec le password hirake-goma , et constitue un jeu assez satisfaisant à elle toute seule, la seconde moitié est débloquée grâce à un mot de passe qui vous sera échangé contre un misérable dollar (ou plus, c'est vous qui voyez).

Même pas un euro pour jouer à Black Box, remercier Eyezmaze pour toutes ses productions précédentes, et l'encourager pour son projet futur, moi je dis que ça vaut le coup.

 

Lire la suite...  

Kuber (Browser)
Armel Gibson (Gib)



S'il fallait reconnaître une chose à Armel Gibson, ce serait bien son talent pour agencer les couleurs. De 45 Guys 1 Brain à I Used To Speak To The Wall en passant par la bannière de l'Oujevipo, toutes ses productions sont parfaitement harmonieuses et se révèlent un plaisir pour les yeux.

 

Mais on ne naît pas avec un nuancier dans l'oeil, aussi, Armel a un secret : Kuler, ce service en ligne d'Adobe permettant de trouver les couleurs complémentaires, analogues, et tout un tas d'autres corrélations chromatiques. C'est en hommage à cet outil qu'il a créé Kuber.

 

Lire la suite...  

Linescape (Browser)
Azurenimbus

 

Tu m'vois, tu m'vois plus. Tu m'vois, tu m'vois plus.

Le caché-coucou étant sans doute le tout premier jeu auquel nous avons tous joué bébé, il est naturel que l'on cherche parfois à en renouveler l'expérience. Moi, par exemple, je m'amuse parfois sur le siège passager d'une voiture à fermer les yeux en rythme pour ne jamais voir les lignes blanches de l'autoroute percuter le bas du pare-brise (n'essayez pas au volant, c'est dangereux). Je n'étais jusqu'à présent pas totalement convaincu de la normalité de ce comportement, mais après avoir joué au nouveau jeu d'Azurenimbus, je suis rassuré.

 

Lire la suite...  

Dwindling Worlds (Windows, Mac, Linux)
Niall Moody

 

(A noter que Dwindling Words sera mieux apprécié avec un casque audio et une vraie souris)

 

Pour la Ludum Dare 23, Niall Moody a choisi de créé un jeu de synesthésies, de correspondances. « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent ». Évidemment, en ce qui concerne le jeu vidéo, pour les parfums, on repassera, mais le médium a le privilège d'atteindre un autre sens, celui du toucher par l'interaction de la main avec la souris. C'est ce dernier qui servira de liant à Dwindling Worlds, un puzzle abstrait dont la compréhension des règles revient à trouver la solution.

 

Lire la suite...  

Parameters (Browser)
Nekogames

 

 

Des missions, des monstres, des salles de trésor, des magasins...jusqu'ici, on ne peut guère que supposer un jeu à l'ambiance donjonesque.

De l'or, de l'expérience, des variables de vie, de force, de défense...le genre RPG semble s'imposer.

Des points d'action, du temps compté...ça sent le tour par tour tout ça...

Des salles représentées à l'écran par des rectangles bien nets...plus de doute : il s'agit d'un roguelike.

Une représentation qui n'est plus aérienne mais purement statistique...WTF ?

 

Lire la suite...  

A brief history of Cambodia (Browser)
Jordan Magnuson



L'histoire du Cambodge n'est pas toute rose, on pourrait même affirmer qu'elle est rouge, rouge Kmher, rouge sang.

Jordan Magnuson avait déjà traité de cette sombre période dans un de ses jeux-reportages précédents : The Killer. Il y revient avec A brief history of Cambodia en ne nous plaçant plus cette fois dans la peau d'un soldat, mais dans celle d'une entité bien plus abstraite, un gouvernement peut-être, ou alors quelque chose d'encore plus complexe.

Lire la suite...  


Dys4ia (Browser)
Auntie Pixelante

 

 

Et si la véritable tendance du jeu vidéo indé était à l'autobiographie ? Après tout, la BD elle aussi a du passer par là. Peut-être s'agit-il d'une sorte de rite initiatique dans l'histoire d'un médium, d'un bizutage : « Tu ne seras pas un vrai médium tant que tu n'auras pas su raconter la vie des gens sans aucune pudeur ». Ce qui me fait penser à ça, c'est Come Home, de Quick Fingers, sorti il y a quelques semaines, et Dys4ia d'Auntie Pixelante, sorti hier.

 

Il y avait déjà eu des essais de jeux autobiographiques avant ces deux titres, mais ceux là, comme Aubergine Sky et Lackadaisium, tenaient plus de la métaphore. Il semble désormais qu'un nouveau tournant ait été pris.

 

Lire la suite...  


Color (Browser)
Method of Action


Ne vous êtes-vous jamais demandé si les couleurs que vous perceviez étaient les même que pour les autres ? Bien sûr que oui, tout le monde se l'est déjà demandé, et je ne parle pas de daltonismes, les daltoniens ayant eux la chance de savoir pertinemment qu'ils ne perçoivent pas les même couleurs, non, la question est : ce que moi j'appelle bleu n'est-il ce que moi j'appelle rouge, vert ou jaune pour tous les autres qui l'appellent bleu? Un bien pratique quiprquo nous permettant tout de même de nous comprendre ?
Color ne répond pas à cette question, nul ne le peut, tout argument pouvant être jugé invalide par un minimum de mauvaise foi ou par un chat poussant une pastèque hors d'un lac. Color nous permet tout de même de nous assurer d'une chose : nous percevons au moins les même nuances que le majorité...ou pas : un score catastrophique méritant pour le coup de se poser de vraies questions sur ses cônes ou les contrastes de son écran.

Lire la suite...  

Sweet_Noname (Browser)
Instant Noodles

 

Un adage de développeur indépendant dit que le premier jeu vidéo est toujours un échec. C'est en partie vrai : l'ambition dépassant bien souvent les moyens et connaissances techniques.

Cependant, je suis aussi persuadé qu'un premier jeu vidéo (tout comme un premier album musical, un premier roman, un premier film...) s'avère toujours d'un grand intérêt, car on peut y déceler les envies d'un nouvel auteur, et il n'est pas rare pour le coup que cette première œuvre apporte un vent de fraîcheur sur la production existante.

 

Sweet_Noname valide ces deux affirmations. Il est le fruit d'une équipe de cinq personne qui jamais n'avait créé le moindre jeu vidéo auparavant. D'après eux, il s'agit d'un projet d'auto-formation : faire un jeu vidéo pour apprendre à faire des jeux vidéo. Après tout, n'est-ce pas le meilleur des moyens ? Cette démarche me rappelle personnellement Lapinot et les carottes de Patagonie, premier ouvrage du Lewis Trondehim, BD de 500 pages qui n'avait d'autre but que de lui apprendre à dessiner. Ce Trondheim a fini grand prix du festival d’Angoulême...comme quoi !

 

Lire la suite...  
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>
Powered by Tags for Joomla