Mes jeux

S'identifier



Commentaires

  • Catcher
    Vraiment malin. Ça me donne envie de m'acheter une...
    14.04.14 17:43
  • Catcher
    Très bien fichu, les ennemis ont pas mal de mouvem...
    14.04.14 06:18
  • Never Alone Hotline
    J'ai pas du tout vu venir la chute, certains dialo...
    13.04.14 21:04
  • Repeat
    Pour le coup moi c'est le niveau 13 qui m'a effect...
    13.04.14 10:55
  • Gaming Cockroach
    Oui, mais c'est à faire sur la manette virtuelle :...
    13.04.14 07:45
RSS



They came from Verminest Envoyer
10 minutes
Écrit par Pierrec   
Lundi, 20 Février 2012 16:21


They came from Verminest (Windows mais pas que.)
Locomalito

 

Ceux qui passent souvent par ici le savent : je ne suis pas bien friand de shoot'em up. Quand ils sont rétro, c'est encore pire, il y a peu de choses qui m'ennuient autant qu'un Space Invader, un Galaga ou un Centipede. Pour réussir à me faire jouer à un shmup rétro, et qui plus est pour me faire écrire dessus, il faut vraiment avoir des arguments massue. L'originalité en est un, mais celle-ci allant à l'encontre même du concept shmup rétro, ce cas de figure est très improbable. L'autre solution, c'est l'enrobage, et c'est celle pour laquelle a opté They came from Verminest.

 

Pas de surprise : They came from Verminest m'a lui aussi ennuyé. Je ne m'amuse pas à shooter ces petites créatures de pixels en évitant les autres pixels qu'ils cherchent eux-même à m'envoyer. J'ai du passer deux minutes à tout casser sur le jeu (oui, parce qu'en plus je suis mauvais...ceci expliquant peut-être cela) mais j'ai du en prendre dix de plus à explorer les nombreux produits dérivés fournis par Locomalito. Ces dix minutes là méritent d'être partagées.

 

They came from Verminest se veut un hommage à la fois aux bons vieux shmups d'arcade et au cinéma de série B des années 50. Il pose ainsi la question « à quoi ressemblerait le jeu vidéo d'arcade s'il avait existé dans les années 50 ? » et apporte au passage sa propre réponse : il s'agirait de shoot'em up SF mettant en scène des insectes géants, avec un mode vieille pellicule et un mode 3D. Pour ce dernier, il faudra évidemment remettre la main sur une paire de lunettes 3D rouge et verte. JeromBD disait sur Twitter avoir utilisé celles du tome 0 de la bande dessinée Mutafukaz (sous-titré It came from the Moon...tiens tiens) et je dois admettre qu'on ne pourrait rêver d'un meilleur choix tant le parti pris de cet album est similaire à celui de Locomalito.

 

 

Pour imposer ce parti pris, Locomalito fait feu de tout bois et abreuve le joueur de goodies aussi admirables que pertinentes. Il y a ce trailer qui semble tout droit sorti de studio hollywoodiens miteux avec sa ténébreuse voix off, son grain de 16mm et ses extraits de films SF, ces posters aux limites du mensonger présentant une extraordinaire aventure spatiale et ventant les mérites de la 3D, cette jaquette de DVD, summum et synthèse de l'uchronisme de Verminest, ou encore ces cartes promotionnelles qu'on croiraient issues de l'album d'un collectionneur un peu givré. Bref : l'expérience de They came from Verminest se prolonge bien au delà du jeu lui-même, et les joueurs non équipés d'une machine Windows pourront se consoler en sachant qu'ils peuvent déjà goûter à 90% de ce qui fait de ce jeu un véritable OVNI.

Mise à jour le Lundi, 20 Février 2012 16:29
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir