Alabaster

Alabaster (Browser)
Pierrec

 

Vous le savez, j’aime la contrainte. Il n’est donc pas très étonnant que j’ai voulu me frotter à Bitsy, cet outil de création de jeux vidéo aussi simple que limité. Dans la version que j’ai utilisée, Bitsy ne permettait que de déplacer un personnage sur la carte et d’afficher des lignes de dialogues. C’était encore trop. J’ai choisi de me passer des dialogues, et parce que tout ceci semblait encore trop facile, je me suis imposé un genre aussi peu adapté à Bitsy que possible : l’horreur.

 

Il n’est pas dit qu’Alabaster vous fasse trembler, encore moins sursauter, mais j’espère que cela ne l’empêchera pas de vous plaire. Et s’il vous donne envie de faire mumuse à votre tour avec Bitsy (c’est facile) , alors j’aurais accompli quelque chose !

2 commentaires sur “Alabaster

  1. dit :

    La première fois que j’y ai joué, il y a quelques jours, je n’avais vu qu’une galerie de personnages fracturés. J’étais parti du jeu en me disant que l’intérêt du jeu, c’est qu’on se conditionnait à voir dans ces tas de pixels presque abstraits des morceaux de personnages, et c’était déjà chouette.
    Quand j’ai lu « horreur » ici, je me suis dit que j’avais loupé un truc… Et effectivement, haha ! C’était un très beau moment, plein d’inattendu, assez glaçant… J’ai beaucoup aimé !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *