Murder on 39th Street

Murder on 39th Street (Android, iOs, Windows Phone)
Moosalicious, Vadinci, Steff Kempink, et Niels-Leenders

 

Lors de la Ludum Dare 39, nombreux sont les développeurs qui ont interprété le thème « Out of power » comme une sentence, une menace de game over. « Il ne faut surtout pas arriver à cours d’energie ou sinon… ». Murder on 39th Street prend cette tendance à contre-courant, faisant de la déperdition d’énergie un élément de gameplay à part entière, mieux : un outil.

 

Un meurtre a été commis, nous disposons d’une année pour trouver le coupable. Cette année, on la passera à observer la rue du crime, à interroger ses habitants et, à la fin de l’hiver, nous tirerons notre conclusion. La spécificité de Murder on 39th Street est que cette année correspond à une charge de notre smartphone. Il nous faudra donc revenir au jeu régulièrement, à différents stades de batterie, pour être certains de ne rien rater des mouvements de la rue.

 

Certains choisiront de jouer à Murder on 39th Street de manière paisible, au cours d’une journée, mais, et ça devient encore plus intéressant, certains préféreront y jouer de manière plus agressive, et tenteront de le finir d’une traite. Un nouveau gameplay émerge alors, celui de vider la batterie de son téléphone le plus rapidement possible. J’ai pour ma part poussé la luminosité à 100 % , désactivé la veille écran, activé Wifi, Bluetooth, 4G et GPS et lancé un benchmark performances pendant que je streame de la musique le volume à fond. L’enquête ne devrait plus tarder à être résolue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *