Cute Witchy House

Cute Witchy House (Browser)
Sylvie

 

Des chats qui naissent dans des œufs. Des lapins accueillants et bavards. Des champignons qui rebondissent comme des bumbers, scintillent et changent de couleur. Voilà un aperçu du monde de Cute Witchy House, un monde où personne ne nous veut du mal, ni n’en veut à qui que ce soit, un monde sans risque, si ce n’est celui d’abîmer un cœur en marchant dessus, un monde sucré à souhait, avec juste ce qu’il faut d’acidulé. Un monde bonbon qui pique.

 

Adorable labyrinthe, Cute Witchy House semble se donner pour défi de nous surprendre. Partout. Tout le temps. Et de façon toujours différente. Une sorte d’Undertale sans les combats ou l’effort de les éviter. On se croit dans un jeu d’exploration en vue du dessous, et nous voilà en train de sauter de plate-formes en plates-formes, de jouer à un jeu d’arcade, ou de chiller avec les autres sorcières façon visual novel. Cute Witchy House donne, sans cesse, sans pour autant demander beaucoup en retour, un peu de patience, un minimum de dextérité…

 

Cute Witchy House est un des jeux les plus plaisants auxquels j’ai joué cette année, et cette découverte, je la dois à Moshboy, et à son One Thousand Voices, un fil Twitter où il s’est attelé à présenter 1000 créateurs méconnus de jeux vidéo. Si vous appréciez les jeux étranges, originaux, humains (ce qui est sûrement le cas vu que vous passez par ici), allez donc y plonger. Vous y trouverez votre bonheur, et probablement beaucoup plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *