Paper Traveller

Paper Traveller (Browser)
Dunin

 

L’île de Sable
L’île Emerald
Les îles Nimrod
L’île de Dougherty
Les îles de la Compagnie Royale

Bien que parfois situées à des milliers de kilomètres les unes des autres, ces îles ont toutes un point commun. Non, ce n’est pas d’être encerclées d’eau, mais simplement de n’avoir jamais existé. Pourtant, toutes ont bel et bien figuré sur les cartes maritimes, parfois durant plusieurs siècle, parfois jusqu’à tout récemment, et il est probable que d’autres îles fantômes peuplent encore les cartes que nous connaissons aujourd’hui.

 

Mais qu’est-ce qui peut pousser un cartographe à ajouter une île au milieu de nulle part ? Il peut s’agir d’un « watermark », moyen de vérifier si sa carte a été copiée par un concurrent, d’une volonté de laisser sa trace, quand bien même on n’aurait rien découvert, d’une erreur dans le rapport d’un explorateur ou, comme nous le montre Paper Traveller, de simple incompétence. Le métier de cartographe n’ait pas aisé, et les fous qui se fieront à nos cartes l’apprendront à leurs dépens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *