Colorful Critter

colorful critterColorful Critter
Fluffy

 
Elle n’avait rien demandé cette licorne, cette voiture, cette princesse Disney. Elle exhibait fièrement sa robe blanche sur fond blanc et là voilà toute barbouillée, du feutre qui lui bave dessus, la couleur qui déborde des traits et les empreintes digitales du coupable disséminées un peu partout sur sa belle page, comme une signature. Et puis du vert, vraiment ? Pourquoi autant de vert ? Est-ce qu’elle a une gueule de salade ? À toutes les Léa, à tous les Théo : rebouchez vos foutus feutres et pensez à demander l’autorisation au premier concerné avant de colorier !

 

Si vous tenez vraiment à recouvrir le blanc de vos couleurs mal assorties, prenez-vous-en à des modèles consentants ! La minette de Cunt Touch This par exemple, ou la créature de Colorful Critter, tiens ! Regardez-là, elle ne demande que ça d’être coloriée, caressée du pinceau, titillée du crayola. Vous allez pas la laisser comme ça, toute vierge !

 

Portez-lui un peu d’attention, et vous trouverez la couleur et la taille qui lui plaît. Ne vous bornez pas aux simples va-et-vient, essayez d’être délicats, et surtout, à l’écoute : le coloriage, ça se fait à deux ! Ne vous étonnez pas non plus si les couleurs que vous avez choisies changent sur la page : on parle d’un modèle vivant ! Vous n’allez tout de même pas lui reprocher de rougir ou pâlir sous vos adroits coups de pinceau !

 

Dernier conseil les enfants : ne vous inquiétez pas si ça déborde, si ça tâche, si ça semble parfois un peu bâclé…ce n’est pas un concours ou une performance ! L’essentiel, c’est que tout le monde ait passé un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *