10 000 and you

10000 and you10 000 and you (Windows)
Ratking

 

Les robots ont le test de Turing. Nous avons 10 000 and you. Ici, l’enjeu sera de se faire passer pour une intelligence artificielle pour endormir la méfiance de nos adversaires. Un test de Turing inversé. Un Test de Gnirut si vous voulez.

 

Conçu pour 2 à 5 joueurs (munis de manettes), 10 000 and you y ajoute 19 à 22 IA pacifiques. Tous les protagonistes ayant le même visage, seul leur comportement permettra de les différencier…leur comportement ou le masque. Ce masque est précisément l’objectif de 10 000 and you. Il s’agit pour les joueurs de le porter puis de se diriger vers la sortie pour engranger des points. Mais porter le masque revient à s’attirer les tirs des autres joueurs, car dans un univers où tout le monde est semblable, les masques, contrairement à leur fonction première, nous sortent de l’anonymat.

 

Bien sûr, dans pareil contexte, on pourrait penser qu’il suffit d’éliminer tout ce qui bouge pour se libérer la voie, mais Ratking a pensé à tout : dézinguer des IA innocentes fera perdre des points, dézinguer des joueurs en rapportera un mais ceux-là se réincarneront immédiatement dans des corps d’IA tant qu’il en reste des disponibles, enfin, être le dernier joueur debout marque la fin de la partie et le décompte des points. Impossible alors de se retrouver seul joueur dans le niveau. Derrière son apparence de curieux FPS, 10 000 and you est donc avant tout un jeu de rôle, de déduction et de finesse, et jamais le concept du « split screen » dans un FPS n’aura été employé de manière aussi innovante, à part peut-être dans Svetovid qui tiens-donc, nous vient de Ratking aussi.

 

Via Tim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *