Awkwardness & Harmony

awkwardness & harmonyAwkwardness & Harmony (Windows)
Nijil

 

Des formes.
Des formes qui s’accrochent à nous.
Des formes qui s’accrochent à nous et qui tirent des lasers.
Des formes qui s’accrochent à nous et qui tirent des lasers qui n’affectent que les formes qui s’accrochent à nous.
Voilà des mécanismes de jeu bien abstraits. S’agit-il de lever une armée ? De construire un vaisseau spatial ?
C’est le titre d’Awkwardness & Harmony qui nous met sur la bonne piste : il s’agit d’un jeu sur l’amitié, et soudain : tout s’éclaire.

 

La singularité de chacun de nos amis, leur propension à vivre ensemble, du bienveillant carré au nerveux losange, la distance que nous choisissons de mettre entre eux et nous, la place particulière que nous réservons à nos chouchous, et les disputes, inévitables, restreignant le groupe à un format réduit.

 

Bien que sommaire, Awkwardness & Harmony n’en est pas moins brillant, et il parvient à véhiculer par l’abstraction ce que j’avais moi-même tenté de simuler dans Saturday Night Symbiosis : l’insolubilité des amitiés individuelles dans un groupe. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *