Norman’s Sky

norman skyNorman’s Sky (Windows, Mac, Linux)
Nothke

 

Attendu avec impatience, No Man’s Sky nous promet un espace infini généré procéduralement, des centaines de trilliards de planètes à explorer depuis notre vaisseau, et un but laissé à l’appréciation du joueur. Mais pourquoi attendre encore un mois et dépenser 60€ quand on peut retrouver tout ça dès aujourd’hui et gratuitement dans Norman’s Sky ?

 

Mieux : alors que, par manque d’ambition sans doute, le studio Hello Games ne s’est imposé pour No Man’s Sky aucune limitations sinon celles techniques de la PS4, Nothke s’est donné comme contrainte de réaliser tout ça dans une résolution de 64×64 pixels seulement. Qui peut le plus peut le moins.

 

Les fans aveugles de No Man’s Sky, par syndrome de rationalisation post-achat sans doute, rétorqueront que le jeu d’Hello Games, lui, est multijoueur…Mais qu’est-ce qui leur garantit que Norman’s Sky ne l’est pas ? Après tout, l’univers étant infini, nos chances d’y rencontrer un autre joueur sont similaires à nos chances de terriens de rencontrer une forme de vie extra-terrestre. 200 000 ans déjà, et on attend toujours.

 

Alors abandonnez vos rêves de combats spatiaux (pourquoi voudriez-vous combattre de toute façon?) et laissez-vous griser par l’étendue de Norman’s Sky. Breakaway effet, nausées et angoisses existentielles seront peut-être au rendez-vous.

2 commentaires sur “Norman’s Sky

  1. Tazzer dit :

    « aucune limitations sinon celles techniques de la PS4 »

    « PS4 » et « aucune limitation » dans la même phrase ? Sérieusement ?

    1. Pierrec dit :

      Je n’ai pas eu l’occasion de tester la machine, mais j’ose imaginer qu’elle permet au moins une résolution supérieur à 64×64 pixels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *