Indie Bungle 2 : Breakout Indie

indie bungle 2Indie Bungle 2 : Breakout Indie (Browser)
Pippin Barr

 

Une grande partie des jeux vidéo de Pippin Barr traitent de jeux vidéo. Que ce soit en détournant leurs règles (PONGS), en les parodiant (Ludwig Von Beatdown) ou en les faisant entrer au musée (Art Game). On pourrait donc en déduire un certain goût de l’auteur pour le méta, mais rien ne pouvait nous préparer à la montagne d’autoréférence qu’est Indie Bungle 2 : Breakout Indie.

 

Jeu-valise, Indie Bungle 2 : Breakout Indie fait référence à deux précédentes créations de Pippin Barr, elles-mêmes faisant référence à diverses créations de l’histoire du jeu vidéo : Mumble Indie Gumble, série de demakes rendant hommage à cinq grands jeux de la scène indé (Thirty Flights of Loving, Journey, Proteus, World of Goo, Spy Party) et BREAKSOUT, exercices de style sur le thème de Breakout (qui a également inspiré à Pippin Barr Two Player Breakout et Sound System II [suite bien sûr de Sound System I]). Il convient de noter au passage que BREAKSOUT fait aussi référence à Pong (que Pippin Barr a aussi décliné en exercices de styles dans PONGS, le rapprochant notamment de B.U.T.T.O.N, Tennis For Two [lui même ancêtre de Pong] et Track and Field [lui-même inspiration du Real Baku 2015 de Pippin Barr], à Snake (qu’on retrouvera dans Snek et Art Game [qui intègre lui même Asteroids et Tetris]) et à Space Invaders.

 

Indie Bungle 2 : Breakout Indie consiste ainsi en cinq nouvelles variations de Breakout, mais sur le thème de cinq autres célèbres jeux indés : Desert Golfing, How do you do it ?, The Graveyard, VVVVVV et, cerise sur le gâteau, The Artist is Present, lui-même jeu de Pippin Barr et référence à la performance artistique du même nom de Marina Abramovic qui inspirera aussi plus tard The Digital Marina Abramovic Institute.

 

Voici un petit diagramme récapitulatif pour ceux qui n’auraient pas suivi. Les créations de Pippin Barr sont en jaune, les autres créations en bleu, et les flèches signifient « a inspiré…/est référencé dans… ».

Pippinbarr

Le tissu de références de Indie Bungle 2 : Breakout Indie est un exploit en soi, et une belle illustration du génial esprit de Pippin Barr, mais Indie Bungle 2 : Breakout Indie se paye en plus le luxe d’être particulièrement intelligent lui-même. Les versions de Breakout qu’il présente ne se contentent pas d’un habillage graphique : leurs gameplays évoquent aussi tout en subtilité les jeux auxquels elles rendent hommage.

Le gameplay infini, et les trous de Desert Golfing.

Les sons et l’insolite comptage des points de How do you do it ?

Le but et l’inversion de gravité de VVVVVV.

Les mouvements ralentis de The Graveyard.

Les horaires d’ouverture de The Artist is Present.

 

Parce qu’il ne fait que se hisser sur les épaules de ceux qui l’ont précédé, Indie Bungle 2 : Breakout Indie n’est peut-être pas le plus inoubliable des jeux vidéo, mais il vient confirmer que Pippin Barr est certainement un des développeurs les plus malins de notre époque et son œuvre complète une des plus fascinantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *