Call of Dudley

call of dudleyCall of Dudley (Windows, Mac, Linux)
Luke Gane

 

Un téléphone sonne. Je décroche : personne, et au loin, la sonnerie qui persiste.

C’est certainement Dudley, perdu comme moi dans ce labyrinthe procédural, qui cherche à me joindre. Moi, je cherche à le retrouver, car du labyrinthe, je suis en quelque sorte le Minotaure. Mais un Minotaure qui aurait égaré les plans.

 

Suis-je déjà passé par ici ? Comment savoir ? Toutes les salles se ressemblent. En fait non, il n’y a pas deux salles qui soient identiques. Leurs formes, les couleurs de leurs sols, murs, portes et plafonds et la présence ou non d’une cabine téléphonique sont autant d’aspects qui les distinguent…trop d’aspects sans doute. Mes yeux sont fatigués par toutes ces rayures, mes oreilles usées par les sonneries incessantes du téléphone. Continuellement, j’essaye de localiser la cabine sur laquelle Dudley m’appelle. Au fond, je sais bien que c’est idiot : c’est précisément la seule cabine où je serai certain de ne pas trouver Dudley, mais ai-je vraiment le choix ? Peut-être l’imprudent pourra-t-il me donner de précieux indices sur sa position.

 

Non. Toujours pas. Il se méfie de moi, et il a bien raison. Mais je commence à être lassé de ce petit jeu. Je veux juste sortir d’ici. Que se passera-t-il si je ne retrouve pas Dudley ? Vont-ils me laisser ici ? Et si Dudley n’était qu’un prétexte ? Et si au fond ils ne cherchaient qu’à se débarrasser de moi ? Peu probable, et pourtant, à quoi bon lancer ainsi quelqu’un à la poursuite d’un homme déjà coincé dans un labyrinthe sans issue ? Et pourquoi Dudley prend-t-il un malin plaisir à m’appeler sur des cabines aux quatre coins du labyrinthe ? Cherche-t-il à m’éloigner ? À me localiser ? C’est moi qui devrais…

Merde…

Le Minotaure, c’est lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *