Flying Kick

flying kickFlying Kick (Browser)
Aaron Steed

 

Haut – Droite – Coup de pied

Haut – Droite – Coup de pied

Une fois le flying kick maîtrisé, difficile de s’en passer, que ce soir avec Chun-Li dans Street Fighter 2 pour prendre Honda de vitesse ou avec Blaze dans Streets of Rage 2 pour se débarrasser des punks un peu trop entreprenants. On s’en sert rarement pour résoudre des énigmes cependant, c’est un tort que Flying Kick vient corriger.

 

À la manière de You’re Pulleying my Leg, et réalisé sur Puzzlescript de même, Flying Kick se présente comme un Sokoban en vue de côté : on pousse des blocs, on se fraye un chemin, on se goure, on presse Z pour annuler le dernier coup, on continue un peu avant de réaliser qu’on est bloqué, on presse R pour recommencer, cette fois on s’applique, et on arrive à la porte du niveau suivant. La singularité, c’est qu’on fait tout ça à coups de pied.

 

En plus de se déplacer et de pousser les blocs, notre Bruce Lee de pixels a le pouvoir de s’élever de trois cases dans les airs et, défiant les lois de la physique, de projeter son pied sur toute la longueur de l’écran à droite ou à gauche. Cette seule spécificité de gameplay oblige bien sûr à penser différemment et à envisager le niveau par strates de trois cases de haut. Etrange, mais on s’y fait vite, et plus casse-tête que casse-pieds, les 16 niveaux de Flying Kick ont de quoi nous occuper une bonne heure.

3 commentaires sur “Flying Kick

  1. flap dit :

    Oh, oh ce n’est pas tout jeune ça ! C’est une des premières sorties sur puzzle script,non ?

    En tout cas un excellent jeu, très original par un très bon développeur (avez-vous testé ending ?).
    Mais il est vrai qu’Aaron Steed a bossé chez Nitrome…

    1. flap dit :

      Dans son site, il liste une quarantaine de jeux chez Nitrome qu’il a développé. Dont Sky Serpents sur lequel tu avais fait une revue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *