Troll Song – Verse One

troll songTroll Song – Verse One (Windows)
Team disaster

 

D’ordinaire, les jeux d’aventure point & click mettent en scène des personnages intelligents, astucieux et pleins d’esprits. C’est ce qui permet les énigmes et dialogues humoristiques qui ont fait le succès du genre. Mais cette intelligence n’est pas sans contrepartie : à tout avoir dans le cerveau, les personnages de jeux d’aventure point & click n’ont bien souvent rien dans les muscles. Du point de vue du joueur, c’est parfois rageant : « Mais défonce là cette porte plutôt que d’essayer de faire un mako-moulage de la clef ! », « Mais assomme-le ce garde plutôt que d’essayer de te déguiser en trempant un plot de signalisation dans la peinture ! ». Team Disaster a entendu ces hurlements, et, pour satisfaire les joueurs en mal de violence, a rendu ses personnages grands, forts et cons.

 

Troll Song nous narre l’histoire d’une bande de trolls, seuls survivants d’un génocide dont on ne connaît pas les raisons (comme s’il pouvait y en avoir de bonnes…). Dans ce premier épisode, ils tâcheront tout d’abord de fuir leur cachot, la suite étant prévue pour courant 2015.

 

À première vue Troll Song ressemble à un point & click de l’âge d’or assez classique, avec ses verbes d’action, ses dialogues, son inventaire…mais à première vue seulement, car ces trois aspects sont détournés pour mieux convenir à l’image du troll bête et brutal. Les habituels verbes d’action (parler, donner, utiliser…) sont ainsi remplacés par mordre, frapper, donner un coup de pied ou encore hurler. Les dialogues, langue troll oblige, sont exclusivement constitués de monosyllabiques, quant à l’inventaire…eh bien…il s’apparentera rapidement à une collection de cailloux.

 

On ne s’étonnera alors pas de voir que Troll Song place la force brute au cœur de chacune de ses énigmes (ce qui ne les rendra pas particulièrement plus facile), et on se réjouira de pouvoir jouer enfin à un point & click de la manière dont nous l’avions toujours rêvé : en cassant tout sur notre passage. Mais Troll Song est plus qu’un amusant détournement du point & click traditionnel. Son pixel-art est admirable, son voice-acting hilarant, et ses monstrueux personnages finalement très attachants. Arrivé au bout de ce premier chapitre, il ne sera alors pas impossible de se retrouver à taper du poing sur la table en hurlant « SUIIIIIIIITE ! » d’une voix caverneuse.

 

Via Konstantinos Dimopoulos

2 commentaires sur “Troll Song – Verse One

  1. Pierrec dit :

    Si j’ai bonne mémoire : Crier sur la stalactite, donner un coup de pied dans la pierre pour faire entrer la lumière, attraper le barreau de la cage, gratter l’espèce de mousse avec le barreau. Casser le cristal en lançant la pierre. Sortir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *