Endless Express

endless expressEndless Express (Browser [Unity])
Martin Grugger, Félix Meunier , Alexandre Taillefert et Florian Veltman

 

Les jeux d’exploration consistent généralement à avancer continuellement dans un monde unique sans véritable objectif. Endless Express, c’est tout le contraire puisqu’il s’agit d’attendre patiemment dans des mondes divers en vue d’un objectif bien précis : rentrer chez soi.

 

Ici, ce qui compte, ce n’est pas la destination, ce n’est pas le voyage, ce sont les étapes. On ne se déplace pas à pied, mais en train, et le réseau ferroviaire du coin est d’une telle complexité que les correspondances seront nombreuses. Pas grave : cela nous laissera l’occasion de découvrir les gares singulières de ce pays, de celle sur pilotis à la station souterraine en passant par l’îlot au milieu des flots. Attention cependant à ne pas grimper dans le mauvais train, sans quoi nous pourrions bien nous retrouver à notre gare de départ. Pour éviter cela, nous avons trois atouts à notre disposition : les horaires de passages affichés dans chaque gare, notre montre qu’on affichera en cliquant, et l’improbable ponctualité des trains.

 

Si beaucoup de jeux vidéo consistent à agir, Endless Express ne consiste qu’à attendre, et à disposer au mieux de notre temps pour visiter les environs des gares. Parfois, on se retrouvera à courir pour regagner le quai à temps et attraper notre train in extremis. Parfois, on choisira de prendre le prochain, juste pour explorer un peu plus ce lieu inconnu.

 

Avec ses décors merveilleux et son réseau absurde, Endless Express a quelque chose d’irréel. Pourtant, l’expérience qu’il livre, elle, est bien connue. Endless Express, ce n’est rien d’autre qu’une simulation de voyage en train, dans toute sa familiarité et sa banalité. On vérifie les horaires par trois fois. On ne quitte pas sa montre des yeux. On stresse, on se presse, on calcule le temps qu’il nous faut pour aller nous chercher un sandwich, on ne s’aventure jamais, dans chaque ville, à plus de 500m de la gare.

 

Via Marco Alba

4 commentaires sur “Endless Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *