Philip

PhilipPhilip (Windows, Mac, Linux)
Charles Toeppe

 

Quand le jeu vidéo s’inspire du cinéma, c’est bien souvent pour lui emprunter son réalisme, ses scénarii linéaires, voire ses acteurs. Pour lui rendre hommage cependant il est d’autres moyens, et Charles Toeppe les connaît.

 

Twister, Boogie Nights, Punch Druck Love, Truman Capote, Synecdoche New York, The Master…Votre culture cinéphile vous l’aura peut-être soufflé : ce que tous ces films ont en commun, c’est Philip Seymour Hoffman, éminent acteur décédé en février dernier. Dans sa contribution à la GameBoy Jam, Charles Toeppe a choisi de lui rendre un bel hommage, à des années-lumière du cinéma, et bien plus proche du jeu vidéo qu’il n’y paraît.

 

Certes, il n’y a pas dans Philip beaucoup d’interaction: on presse un bouton, n’importe lequel, et on regarde le jeu se dérouler sous nos yeux. Pourtant, dans chaque scène se trouve un petit twist, une petite subtilité, une petite différence dans la marche de Seymour Hoffman qui résume à elle seule le film à laquelle elle correspond, ou du moins le rôle de l’acteur dans celui-ci. Ce n’est jamais grand-chose, mais c’est quelque chose que seul un jeu vidéo peut faire ressentir, et on peut remercier Charles Toeppe d’avoir su faire un hommage au cinéma avec des codes qui eux sont bien vidéoludiques.

 

Il y aurait peut-être eu quelque chose à faire aussi avec les performances de Seymour Hoffman dans The Big Lebowski ou la 25e heure, mais tant que Synecdoche New York, unique et géniale réalisation de Charlie Kaufman n’a pas été oublié, on saura se contenter de Philip.

Un commentaire sur “Philip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>