RNG

RNG (Windows, Mac)
Junjunlowpoly

 

Le « flow » désigne l’état mental atteint pas un joueur lorsqu’il est « complètement plongé dans une activité, et se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement » ou, pour le dire plus simplement, quand il ne se fait pas chier. On comprendra donc son importance dans le jeu vidéo. Le flow, c’est un peu le Moby Dick des game designers, et à votre tour, vous allez pouvoir tenter de le chasser. Lire la suite 

Signal?

Signal? (Windows, Mac, Linux)
Voxel

 

Le glitch informatique a déjà été largement exploité par le jeu vidéo, mais il serait bien injuste de réduire le glitch au seul numérique. L’analogique aussi a son lot de dysfonctionnements visuels, et ceux qui ont connu les magnétoscope VHS (car oui, ce n’est plus le cas de tout le monde) savent de quoi je parle. Lire la suite 

Garden Garden

GardenGarden (Windows, Mac)
Concrete Games, Cyril Savary et Romain Renault

 

Le jeu vidéo indé, en particulier celui des game jams, nous a déjà habitué à de curieux mélanges (Pong et PacMan, Snake et le platformer,le minigolf et le racing…) . Malgré tout, nous ne pouvions être préparés à celui de Garden Garden. Pour l’appréhender, mieux vaut y aller progressivement. Commencez par imaginer un voidscape dans un univers à la Moebius. Jusqu’ici tout va bien. Très bien même. Maintenant, ajouter un peu de jardinage, des graines, de l’arrosage…

Lire la suite 

Smalltrek

Smalltrek (Browser)
Impbox

 

On peut dire ce qu’on veut des extra-terrestres, mais à en juger par Smalltrek, on ne peut pas nier qu’ils s’en sortent bien mieux que nous en termes d’intégration et de vivre ensemble. Nous peinons encore à nous défaire des idéologies racistes quand ils ont déjà maîtrisé l’intégration inter-espèce. Oh, bien sûr, il subsiste encore parfois quelques conflits, quelques mécontentements, mais rien que le grand conciliateur ne puisse régler après un court séjour. Lire la suite 

Moirai

Moirai (Windows, Mac, Linux)
Chris Johnson, Brad Barrett et John Oestmann

 

Il y a les jeux qui nous tapent dans l’œil avant même d’être lancés.
Il y a ceux qui savent nous convaincre dès les premières minutes.
Il y a ceux qui ne se révèlent que tardivement, au beau milieu de l’expérience.
Il y a ceux que la fin sublime.
Et il y a ceux qui, une fois terminés, continuent de grandit en nous, alors qu’on y repense distraitement, qu’on se refait le film.

Moirai appartient à cette dernière catégorie, et il serait bien dommage d’en dire plus.

(Merci à Florian S. pour la suggestion)