Rive Gauche

Rive Gauche (Windows, Mac)
Lucasncv

 

 

Le métro parisien, aussi insupportable et inhumain soit-il au quotidien, est, par ses lignes, ses chiffres, ses couleurs, propice au jeu et à la contrainte. Au siècle dernier, les oulipiens s’en emparaient pour rédiger leurs “poèmes de métro”, un vers par station, un changement de strophe par changement de ligne. En 2000, le groupe Java se donnait pour contrainte de glisser un maximum de noms de stations dans sa chanson Métro. En Octobre dernier, Renaud Wattwiller s’amusait à emprunter toutes les lignes de métro dans l’ordre pour écrire un superbe article dans Le Tigre (je l’avais fait avant lui, mais moi j’ai rien écris. Bien fait pour moi). Lors de la Ludum Dare 25, Lucas s’est donné 48h pour créer une simulation de pickpocket sub-metropolitain.

 

 

Prenant le plan du métro pour terrain de jeu, Rive Gauche évoque par son gameplay le jeu de plateau Scotland Yard. Sautant d’une station à l’autre, il nous faudra rejoindre les groupes de touristes naïfs tout en évitant les patrouilles de police.

Une courbe de difficulté mal maîtrisée et des contrôles pui intuitifs vaudront à Rive Gauche la 89ème place (ce qui est déjà excellent), mais il est en revanche d’autres aspects sur lequel le jeu brille : l’originalité, certes, mais surtout le design.

 

Chaque élément du jeu, en plus d’être très esthétique, fait sens au premier coup d’oeil. Les lignes de couleurs entrelacées ? Le métro. Un fourmillement de points lumineux ? L’attroupement de touristes (Japonais ?). Des carrés noirs et blancs ? Un criminel. Un gyrophare rouge et bleu à l’air menaçant ? La police. L’élargissement de ce gyrophare ? L’annonce d’un mouvement. Pourtant, il suffit de déconnecter ses facultés cognitives une seconde pour réaliser que Rive Gauche et tout ce qu’il y a de plus abstrait. À ce niveau, ce n’est plus du design, c’est de la signalétique!

La RATP ferait bien de recruter Lucasncv pour développer son application smartphone, et Lucasncv ferait bien de refuser pour consacrer plus de temps à faire des jeux.

Un commentaire sur “Rive Gauche

  1. cendrieR dit :

    Très fluide, très agréable à jouer. Par contre, une minute pour traverser la ville ça peut être un peu juste :p
    Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *